Communauté

Toute personne venant pratiquer avec nous est considérée comme un membre de notre sangha. Même si vous ne venez au Village des Pruniers que pour une semaine, votre présence et votre pratique contribue déjà à la vitalité et l’harmonie générale de la sangha.

Dans la société, beaucoup de nos souffrances viennent du fait de nous déconnecté.e.s les un.e.s des autres. Nous avons souvent du mal à ressentir une connection véritable, même avec celles et ceux dont nous partageons la vie, comme nos voisins, les membres de notre famille, ou nos collègues. Chaque personne vit à part, coupée du soutien de la communauté. Etre avec la sangha peut guérir ces sentiments d’isolement et de séparation. Nous pratiquons ensemble, partageons une chambre, mangeons côte à côte et faisons la vaisselle ensemble. En participant simplement aux activités de la vie quotidienne avec d’autres pratiquants, nous faisons l’expérience d’un sentiment tangible d’amour et de bienveillance.

Thay a souvent dit que la sangha est un jardin rempli de nombreuses variétés de fleurs et d’arbres. Quand nous nous regardons, nous-mêmes et les autres comme des fleurs uniques et merveilleuses, nous pouvons vraiment commencer à nous comprendre et nous aimer les un.e.s les autres. Une fleur fleurit peut-être au début du printemps tandis qu’une autre attend la fin de l’été. Un arbre porte beaucoup de fruit tandis qu’un autre offre une ombre fraîche. Aucune plante n’est plus ou moins, ni également, importante qu’une autre dans ce jardin. Chaque membre de la Sangha a des cadeaux uniques à offrir à la communauté. Nous avons aussi tous des domaines qui réclament notre attention. Quand nous pouvons apprécier les contributions de chaque membre et regarder nos faiblesses comme des possibilités de croissance, nous pouvons vivre ensemble dans l’harmonie. Notre pratique consiste à voir que nous sommes une fleur ou un arbre et que nous sommes aussi le jardin tout entier, qui inter-est.

>