Contemplations avant de manger

climate change heal preserve planet

Chère famille spirituelle,

Thây vient d’annoncer qu’une nouvelle version des Cinq Contemplations était disponible, après avoir reçu une lettre de scientifiques recommandant de remplacer le terme “réchauffement de la planète” par celui, plus approprié, de “changement climatique”

En tant que famille spirituelle et humaine, nous pouvons tous contribuer à éviter le changement climatique en pratiquant une alimentation consciente. Devenir végétarien est sans doute le moyen le plus efficace d’arrêter le changement climatique. Être végétarien est déjà suffisant pour sauver le monde.

Lettre de Thich Nhat Hanh, Blue Cliff – 2007

Ce changement est l’occasion pour nous tous de réfléchir en profondeur à ce que nous achetons et à ce que nous mangeons. Ce que nous achetons et mangeons peut contribuer au changement climatique ou aider à l’arrêter. Manger est une chance de nourrir notre propre corps avec les merveilles du cosmos, en sachant que nous ne détruisons pas la terre en le faisant.

Dans les communautés du Village des Pruniers du monde entier, nous nous exerçons non seulement à être attentifs à la nourriture, mais aussi à nos amis spirituels assis avec nous. Partager un repas ensemble ne sert pas seulement à nourrir nos corps et à célébrer les merveilles de la vie, mais aussi à faire l’expérience de la liberté, de la joie et du bonheur de la fraternité et de la sororité, pendant toute la durée du repas.

Les cinq contemplations :

  1. Cette nourriture est un cadeau de l’univers tout entier, de la terre, du ciel, d’innombrables êtres vivants et le fruit de beaucoup de travail.
  2. Mangeons la en pleine conscience et avec gratitude pour être dignes de la recevoir.
  3. Reconnaissons et transformons nos formations mentales négatives, surtout l’avidité , qui nous empêchent de manger avec modération.
  4. Mangeons d manière à maintenir notre compassion éveillée, à réduire la souffrance des êtres vivants, à cesser de contribuer au changement climatique et à préserver notre planète.
  5. Nous recevons cette nourriture car nous voulons bâtir notre Sangha, cultiver la fraternité et nourrir notre idéal de servir tous les êtres.
polar-bear-on-receding-ice
Ours polaire sur la glace qui recule (2013)

Les centres de pratique et les retraites du Village des Pruniers ont toujours été végétariens, et depuis 2007, ils sont également végétaliens. En octobre 2007, Thay a écrit une lettre dans laquelle il expliquait pourquoi la communauté devenait végétalienne pour nourrir la compassion et aider à sauver la planète (pour lire la lettre en anglais, cliquez ici).

“Les produits laitiers et les œufs […] sont des produits de l’industrie de la viande”, a-t-il écrit. “Si nous arrêtons de consommer, ils arrêteront de produire…”. Selon l’Université de Chicago, un végétalien fait entrer dans l’atmosphère chaque année environ 1,5 tonne de dioxyde de carbone de moins qu’un mangeur de viande.”

Thay a recommandé que “les communautés laïques soient courageuses et prennent l’engagement d’être végétariennes, au moins 15 jours par mois. Si nous pouvons le faire, nous ressentirons un sentiment de bien-être. Nous aurons la paix, la joie et le bonheur dès le moment où nous ferons ce vœu et cet engagement.”

Depuis que Thay a écrit cette lettre, il y a six ans, les Nations unies ont de nouveau appelé à un passage mondial à un régime sans viande et sans produits laitiers (voir l’article an anglais).


Continuez à lire

Log In

Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer