View this website in

Bouddhisme engagé / Message à 3 Milliards et demi de terriens

À l’approche de la Journée de la Terre, nous sommes heureux de partager le “Message de Menton” de 1971. Il s’agit d’une contribution précoce et puissante à la sensibilisation au changement climatique.

En 1970, notre Maître, Thich Nhat Hanh et Sœur Chan Khong, ainsi qu’Alfred Hassler (du Mouvement International de la Réconciliation) et d’autres intellectuels et scientifiques reconnus, ont contribué à organiser la première conférence européenne sur l’environnement, à Menton, en France. Il en a résulté la Déclaration de Menton, publiée en 1971 et signée par plus de 2200 scientifiques. Ce message, intitulé “Un message à 3 milliards et demi de terriens”, a été présenté au secrétaire général des Nations unies, U Thant, à New York le 11 mai 1971.

Le “message de de Menton” et l’urgence avec laquelle il a été rédigé et présenté est d’autant plus pertinent aujourd’hui, alors que la population humaine approche rapidement les 8 milliards d’individus. Nous présentons ci-dessous les points clefs de ce message, qui peut être lu dans son intégralité dans notre collection de lettres de Thich Nhat Hanh en cliquant ici, ou sur le site de l’Unesco.

Sur la détérioration de l’environnement

La qualité du milieu où nous vivons se dégrade à un rythme sans précédent. Ce phénomène est plus apparent dans certaines parties du monde que dans d’autres (…) alors que dans d’autres, la dégradation du milieu semble encore lointaine et, dans l’immédiat, ne préoccupe personne. Mais, en fait, le milieu est indivisible. Ce qui affecte la partie affecte le tout.

(…)

Diminution des ressources naturelles :

Notre Terre n’est pas sans limites et ses ressources, pour une part, s’épuisent. Néanmoins, la société industrielle gaspille ces ressources non renouvelables et exploite à tort et à travers celles pouvant être renouvelées ; elle exploite les ressources de certains pays sans se soucier de dépouiller les populations, ni des besoins des générations à venir.

(…) 

Même dans les meilleures conditions, la Terre ne peut fournir assez de ressources pour assurer à tous les hommes le niveau de consommation dont peuvent bénéficier la plupart des habitants des sociétés industrielles, et le contraste entre les modes de vie fondés ici sur l’extrême pauvreté, là sur l’abondance, restera motif de conflits et de révolutions.

Guerre

(…)

Aujourd’hui, le péril d’une guerre totale semble tenir à deux éléments :

  • d’une part, l’inégalité existant entre régions industrialisées et régions non industrialisées, et la volonté qu’ont des millions de déshérités d’améliorer leur sort ;
  • d’autre part, les luttes et rivalités pour le pouvoir et les privilèges économiques entre Etats nationaux, qu’aucun système international ne tient en bride, et qui ne veulent pas renoncer à leurs intérêts particuliers en faveur de la création d’une société plus équitable.

(…)

Que faire ?

(…)

Il nous faut voir désormais la Terre, qui nous semblait immense, dans son exiguïté. Nous vivons en système clos, totalement dépendants de la Terre et dépendant les uns des autres, et pour notre vie et pour la vie des générations à venir. Tout ce qui nous divise est infiniment moins important que ce qui nous lie et le péril qui nous unit. Nous croyons vrai, à la lettre, que l’homme ne gardera la Terre pour foyer que si nous écartons enfin ce qui nous divise.


Vous pouvez lire l’ensemble du message de Menton en cliquant ici et retrouver la collection de lettres et déclarations publiques de Thich Nhat Hanh en cliquant ici.



Continuez à lire

Participer à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Sharings
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer