View this website in

Pratiques personnelles pour la retraite des pluies

Chaque semaine, nous allons publier quelques pratiques inspirées de la retraite des pluies au Village des Pruniers.

Nous espérons que ces suggestions vous aideront à intégrer l’esprit de la Retraite des Pluies dans votre vie quotidienne. Pour vous sentir plus proche des autres dans ce voyage, vous pouvez trouver et rejoindre une sangha (communauté de pratique), en personne ou en ligne.

Session de Questions & Réponses du Jeudi 13 Octobre

La vidéo suivante est en attente d’une version éditée avec la traduction en Français. En attendant, vous pouvez visionner la version en anglais ci-dessous.

À travers sa propre expérience marquée par le courage, l’espoir, la compassion, la colère et le désespoir pendant la guerre du Vietnam, Sr. Chân Không partage comment elle a transformé les graines non bénéfiques par des pratiques de pleine conscience dans la tradition du Village des Pruniers.

Abordant des sujets difficiles comme le suicide, l’alcoolisme et les jugements sur soi, Sr. Chân Không nous fait cadeau de chants et d’histoires de pratique qui touchent les graines de l’espoir et de la transformation. Comme une grand-mère aimante, elle offre une sagesse vivante du Dharma et une foi profonde avec ouverture. Elle a souligné l’importance de choisir des pratiques de pleine conscience appropriées qui fonctionnent pour nous compte tenu de nos préférences personnelles et des circonstances, y compris la méditation de l’étreinte, la méditation de la marche, le coupage des légumes, la cuisine, le chant, la danse, etc…

Pratiques quotidiennes suggérées

Identifiez un ” compagnon de pratique ” dans votre environnement quotidien qui vous aide à vous sentir ancré. Peut-être s’agit-il d’un arbre devant votre fenêtre, d’un carillon éolien dans l’embrasure de votre porte, d’un chat très zen, d’une odeur particulière…. 

Que ressent-on dans le corps et l’esprit quand on est ancré ? Y a-t-il d’autres moments où vous touchez cette sensation ?

Méditation à expérimenter

Comment pratiquer cette méditation ?
Pendant une retraite de trois mois en 2004, Thich Nhat Hanh a offert des méditations guidées à sa communauté sous la forme présentée ci-dessus.
Au début de votre session de méditation assise, prenez quelques instants pour calmer votre corps et votre esprit et ensuite, tout en continuant à suivre votre respiration, écoutez la contemplation offerte. C’est à vous, ensuite, de devenir votre propre guide. Chaque fois qu’une pensée vous distrait, vous pouvez la reconnaître, lui sourire et revenir à votre contemplation. Après avoir écouté la contemplation, vous pouvez vous asseoir et respirer silencieusement pendant 10 à 30 minutes. Bonne méditation…..

Panel de partage du dimanche 2 octobre

Le Village des Pruniers est-il suffisamment “engagé” aujourd’hui ? Notre pratique quotidienne de la pleine conscience est-elle une réponse appropriée aux problèmes auxquels notre monde est confronté ? Si nous examinons en profondeur les problèmes actuels tels que la guerre, l’injustice ou la crise climatique, nous pouvons comprendre leur lien avec nos façons de penser, de parler et d’agir.

Dans ce panel, Frère Pháp Hữu, Frère Pháp Linh et Sœur Hiến Nghiêm partagent leurs idées sur le bouddhisme appliqué et engagé, en s’inspirant de la vie de notre maître en tant que militant pour la paix et bâtisseur de communauté. Notre maître croyait que la compréhension profonde ne peut naître que lorsque nous pratiquons ensemble en tant que Sangha, générant une puissante énergie de pleine conscience et de concentration, donnant lieu à une grande vision profonde. Le pouvoir d’aider avec compassion et résilience peut se trouver en chacun de nous.

Pratiques quotidiennes suggérées

Voici quelques réflexions et pratiques basées sur le partage du panel. Vous pouvez en choisir une ou plusieurs pour cette semaine. 

1. Embrasser un moment d’inconfort 

“La souffrance d’aujourd’hui existe bien mais nous fuyons notre souffrance.” (Frère Phap Linh)

Demandez-vous : 

  • Comment est-ce que je m’occupe des moments d’inconfort ?
  • Ces façons de faire sont-elles en accord avec mon aspiration la plus profonde ?

“Nous agissons lorsque nous embrassons un moment de souffrance.” (Frère Phap Linh)

2. Le donneur et le receveur inter-sont 

“Lorsque nous enseignons (ou offrons quelque chose), nous devons veiller à ne pas arroser l’ego.” (Frère Phap Huu)

Remarquez comment nous nous sentons dans le corps/esprit pendant et après un acte de générosité. Par exemple, faire la vaisselle pour la famille, laisser quelqu’un partir en premier, assumer les tâches d’un collègue, s’occuper d’une personne en détresse…

3. Modifier sa conscience grâce aux cinq entraînements à la pleine conscience

“Nous avons le droit et la responsabilité de vivre la vie en profondeur. Nous avons la liberté de choisir comment penser, parler et agir, pour nous libérer du système de notre création” (Sœur Hien Nghiem).

  • Comment la pratique des cinq entraînements à la pleine conscience a-t-elle modifié votre conscience ? 
  • Quels changements avez-vous constatés dans votre façon d’écouter, de parler et de consommer ?

Enseignement de Frère Pháp Ứng du dimanche 25 septembre

(Traduction française)

Se nourrir d’éléments positifs nous donne la force de guérir de la souffrance. Sans nourriture, nous ne pouvons pas guérir.

Plus nous sommes conscients de la souffrance, plus il est important de vivre paisiblement, joyeusement et avec compassion le moment présent. Le moment présent devient un refuge qui nous empêche de nous noyer dans la souffrance collective. Il nous donne la foi pour aller de l’avant et prendre des mesures à partir d’un lieu d’amour.

Revenir au moment présent est déjà engagé dans le bouddhisme. C’est un entraînement quotidien. Revenir à notre respiration, écouter la cloche, marcher en pleine conscience… sont autant de pratiques qui nous aident à générer l’énergie de la pleine conscience.

Pratiques quotidiennes suggérées

Chaque jour pendant une semaine, chaque fois que vous vous arrêtez pour respirer, mettez une main sur votre cœur, souriez et dites-vous tranquillement:

“Je suis aimé.e
Je suis complet.ète
Je me nourris et je me guéris
La guérison commence par moi-même, ici et maintenant”

Une méditation guidée à expérimenter

Toucher le Bouddha en moi 23:42

Laisser le Bouddha pratiquer pour nous, méditation guidée offerte par Soeur Dao Nghiem

This item does not have any Featured Audio.

Cette méditation guidée par notre Soeur aînée, Sr. Dao Nghiêm, nous permet de nous connecter à la nature de Bouddha qui est en nous.

Enseignement de Sister Chan Duc du dimanche 18 septembre

(Traduction française)

Dans ce premier enseignement de la retraite des pluies 2022, Sœur Chan Duc (“Sœur Vraie Vertu”) nous rappelle combien il est précieux d’avoir l’occasion de pratiquer ensemble pendant trois mois.

En tant qu’êtres humains, nous avons une profonde tendance à croire en un moi séparé et à lutter pour nous protéger. Nos pensées incessantes proviennent de cet instinct de conservation. Il nous empêche d’être en contact avec les merveilles de la vie et la nature de l’interconnexion de tout ce qui est.

Sœur Chan Duc partage des moyens qui nous permettent de calmer nos pensées et de revenir au moment présent. Nous avons besoin d’un esprit calme et clair pour contribuer à soulager la souffrance du monde sans nous laisser emporter.

Pratiques quotidiennes suggérées

Pratiques pour vivre quotidiennement en pleine conscience proposées par notre soeur aînée, Sœur Từ Nghiêm, et basées sur l’enseignement de Sœur Chan Duc.

Le matin

En vous réveillant, récitez silencieusement le gatha :

En me réveillant ce matin, je souris
24 nouvelles heures sont devant moi
Je fais le vœu de vivre profondément chaque instant
Et de regarder tous les êtres avec les yeux de la compassion.

Ce gatha, lorsqu’il est récité comme première pensée de la journée, oriente votre esprit vers une pensée positive et juste – vivre en pleine conscience et regarder les gens et les situations avec compréhension et compassion.

Pendant la journée

Marchez en pleine conscience, pour rafraîchir l’esprit et renouveler l’énergie de la pleine conscience, et pour vous ancrer dans les moments difficiles.

Chaque pas dans la paix est une nourriture. Marcher pour marcher, tout simplement. Si nous marchons sans penser, cela calme l’esprit et le corps.

Le soir

Pensez à une personne ou à une situation envers laquelle vous ressentez de la gratitude et de l’appréciation. “Je me sens reconnaissant.e pour…”

Notez-le dans un carnet de gratitude et revenez à ces joyaux lorsque l’esprit fait des méandres vers des domaines négatifs.

Trouvez des moyens créatifs d’imprégner votre journée de pleine conscience. Revenez au moment présent, encore et encore.


Continuez à lire

Participer à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Comment
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer