View this website in

Un élan mondial d’amour et de gratitude pour le maître zen Thich Nhat Hanh

COMMUNIQUE DE PRESSE

Des dirigeants mondiaux, des citoyens de tous les continents et le gouvernement vietnamien rendent hommage au maître zen avant sa crémation ce week-end.

THÉNAC, France, le 27 janvier 2022 – Largement connu comme le père de la pleine conscience et aimé par des millions d’étudiants et d’adeptes dans le monde entier, Thich Nhat Hanh a reçu un élan mondial d’amour et de reconnaissance pour ses enseignements et ses pratiques de pleine conscience, depuis son décès le 22 janvier 2022, au temple Tu Hieu de Hue, au Vietnam. Alors que sa communauté se prépare à ses funérailles et à sa crémation ce week-end, des milliers de personnes continuent de poster des témoignages émouvants de profonde gratitude pour l’effet guérissant qu’il a eu sur leur vie, en écrivant des mots tels que :

Thich Nhat Hanh écoutant les partages de ses disciples à Hong Kong, 2013.

“Il a sauvé ma vie.” 
“Il a guéri mon âme.”
“Il m’a montré le chemin de la joie”.
“Ses enseignements ont sauvé mon mariage”.
“Il a transformé ma relation avec ma mère”.
“Je comprends mieux ma propre foi catholique romaine maintenant, grâce à la sagesse de ce remarquable moine bouddhiste.”

Le président et le premier ministre du Vietnam ont présenté leurs condoléances : “Le gouvernement espère que la communauté du Village des Pruniers poursuivra la vision et l’aspiration du maître zen pour un bouddhisme engagé, contribuant ainsi à la prospérité de la société et, avec la communauté bouddhiste au Vietnam et à l’étranger, à la promotion de la paix dans le monde.”

Un millier de personnes par jour ont visité le temple de Tu Hieu pour lui rendre hommage. Des centaines de milliers de personnes, bouddhistes et non bouddhistes, ont participé aux services commémoratifs en ligne organisés quotidiennement par les 11 monastères qu’il a fondés aux États-Unis, en Europe et en Asie et par plus de 1 000 groupes locaux d’adeptes dans d’innombrables villes et villages.

“Le très vénérable Thich Nhat Hanh était l’une des figures morales et spirituelles les plus respectées de notre époque”, a déclaré le célèbre moine bouddhiste et auteur Matthieu Ricard. “Non seulement il était l’un des défenseurs les plus éloquents et les plus inspirants des enseignements et de la pratique bouddhistes, mais il était aussi un phare de vérité dans sa campagne non violente pour les droits de l’homme.”

Militant pour la paix dès son plus jeune âge, Thich Nhat Hanh a renouvelé le bouddhisme, le sortant du coussin de méditation pour l’amener dans le monde laïc, non seulement en inventant l’expression “bouddhisme engagé”, mais en le vivant réellement. Pendant plus d’un demi-siècle, il a inlassablement utilisé sa plateforme mondiale pour promouvoir la justice sociale et l’égalité comme les fondements de la paix. Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a déclaré : “Thich Nhat Hanh a été un défenseur de la paix tout au long de sa vie, qui a enseigné que la polarisation peut être surmontée si nous cultivons la tolérance, l’inclusion et la compréhension de notre profonde interconnexion avec tous les êtres humains.”   

Thich Nhat Hanh n’a pas reculé devant les défis mondiaux. Auteur de plus de 100 livres, il a été l’un des pionniers de l’environnementalisme spirituel, organisant des conférences internationales et écrivant sur l’écologie et le changement climatique dès le début des années 1970. Plus d’un demi-million de personnes se sont entraînées à ses pratiques de pleine conscience et se sont engagées à suivre son chemin d’éthique mondiale appliquée, les cinq entraînements à la pleine conscience. Son dernier livre,Zen and the Art of Saving the Planet, publié il y a quelques mois à peine en anglais, ouvre la voie à la pratique individuelle de la pleine conscience, à l’éveil collectif et à la guérison mondiale dont la nécessité est si urgente. 

Christiana Figueres, ancienne secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur le changement climatique et élève de Thich Nhat Hanh, attribue à ses enseignements le mérite d’avoir rendu possible l’accord de Paris sur le changement climatique : “De Thay (“professeur”, en vietnamien), j’ai appris beaucoup de choses, mais la plus importante a sans doute été l’aptitude à l’écoute profonde comme moyen de résoudre les conflits, ce qui a permis de faire tomber d’innombrables barrières politiques lors des négociations. Ses idées et ses pratiques ont contribué à ouvrir un nouvel espace fertile de collaboration grâce auquel les gouvernements ont pu parvenir à un accord historique”. Ses pratiques de pleine conscience appliquées constitueront un trésor pour les générations futures de faiseurs de changement. L’ancien vice-président des États-Unis, Al Gore, a déclaré : “L’héritage de Thich Nhat Hanh est fait de perspicacité, de compassion et de respect pour notre planète et pour les autres. Sa mémoire et ses enseignements continueront d’inspirer la prochaine génération d’activistes environnementaux et sociaux dans la lutte permanente pour protéger la Terre et ses habitants.”

Alors que les étudiants monastiques et laïcs de Thich Nhat Hanh continuent de partager ses enseignements et de transmettre son héritage à l’échelle internationale, ils souhaitent également apporter ses pratiques de respiration en pleine conscience, de marche, de consommation et de communication compatissante à tous les secteurs de la société dans son pays natal, le Vietnam : aux familles et aux écoles, aux lieux de travail, aux entreprises et aux hôpitaux. Thich Nhat Hanh a démontré que les retraites et les cours de pleine conscience, issus de la tradition bouddhiste vietnamienne, ont le pouvoir d’apporter la guérison, le bien-être et la prospérité tant aux individus qu’à la société. La communauté de Thich Nhat Hanh a déclaré : “Nous faisons le vœu de réaliser le souhait de Thay de ramener ces pratiques, qui ont apporté tant de fruits de guérison et de paix en Occident, comme une offrande à nos ancêtres spirituels et terrestres au Vietnam.”

La cérémonie d’enterrement et de crémation aura lieu à Hue, au Vietnam et sera diffusée en livestream à 00h (minuit) le samedi 29 janvier (CET/Paris, France) – Pour plus d’informations sur la cérémonie, cliquez ici.

_______________________________________________________________

Quelques-uns des nombreux hommages qui ont été reçus :

Sa Sainteté le Dalaï Lama : “Dans son opposition pacifique à la guerre du Vietnam, son soutien à Martin Luther King et surtout son dévouement à partager avec les autres non seulement la façon dont la pleine conscience et la compassion contribuent à la paix intérieure, mais aussi la façon dont les individus cultivant la paix de l’esprit contribuent à une véritable paix mondiale, le Vénérable a vécu une vie véritablement significative.”

Moon Jae-in, président de la Corée du Sud : “Thich Nhat Hanh est respecté par beaucoup comme le leader spirituel le plus influent. Il a montré son amour pour l’humanité à travers ses actions. Ses enseignements sur le bonheur ont touché de nombreux cœurs. Ses traces et ses paroles continueront à vivre à travers les pratiques des gens.”

Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations unies 2007-2016 :  “Thich Nhat Hanh était et reste un visionnaire et un praticien d’une éthique mondiale universelle fondée sur le respect mutuel et la compréhension profonde de chacun.”

Marc Benioff, PDG de Salesforce : “Thich Nhat Hanh a eu une influence considérable sur moi. Il m’a demandé un jour : ‘Qu’est-ce qui est le plus important, réussir ou être heureux ? Mais il m’a dit : ‘Tu dois choisir – tu peux être victime de ton succès, mais tu ne peux jamais être victime de ton bonheur’.”   

Roshi Joan Halifax, abbé de l’Institut Upaya et du Centre Zen : “Thay m’a appris qu’être un activiste social n’est pas séparé d’être un contemplatif. Grâce à lui, un nombre incalculable d’entre nous a ouvert sa vie à la voie du bouddhisme socialement engagé.”

David Steindl-Rast, moine bénédictin catholique, auteur et conférencier : “Avoir Thay comme frère et ami, a été l’un des plus grands cadeaux de ma vie. En cette période de deuil, j’aimerais tendre la main à d’innombrables autres personnes qui se sentent les mains vides suite à son décès et leur dire : Honorons son héritage d’Interbeing en nous donnant la main dans le monde entier, prêts à poursuivre avec un dévouement renouvelé le travail de Thay en faveur de la paix.” 

Jeff Wilson, professeur d’études religieuses et d’études de l’Asie orientale au Renison University College, et auteur de Mindful America : The Mutual Transformation of Buddhist Meditation and American Culture : “Thich Nhat Hanh a été l’enseignant bouddhiste le plus influent de ces cinquante dernières années. En plus de promouvoir la pleine conscience, sa capacité à présenter les idées et les pratiques bouddhistes dans un langage clair, accessible et sincère a considérablement augmenté le nombre de personnes exposées au bouddhisme. L’héritage de Thich Nhat Hanh continuera à façonner le présent et l’avenir du bouddhisme.” 

Alejandro González Iñárritu, réalisateur oscarisé : “Les enseignements et les pratiques de Thich Nhat Hanh ont transformé ma vie. Des millions de personnes ont été touchées par sa sagesse. La pleine conscience est plus puissante que l’énergie nucléaire.”

Voir aussi : 

Contact France

khuongam@plumvillage.org


Continuez à lire

Participer à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Comment
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer