Gratitude pour la Terre

Retour sur une retraite en ligne organisée par la sangha des Cistes

Dès l’été 2019, nous avions projeté d’organiser une retraite dans un lieu de nature préservé, au cœur des Cévennes auprès de la Communauté de l’Arche fondée par Lanza Del Vasto, établie selon les principes de Gandhi et prônant la non-violence. Notre retraite initiale s’intitulait « Prendre soin de soi, prendre soin la Terre ». Nous avions tout mis en place, invitation de nos Sœurs, réservation des retraitants, inscription, publicité…

Bref, nous étions prêts !
Et puis, l’impermanence est arrivée avec le virus Covid 19 qui sévissait partout dans le monde. À la mi-mars, face à la propagation de la pandémie, la France entière a été confinée. Et nous nous sommes retrouvé.e.s ainsi physiquement séparé.e.s les un.e.s des autres, sans plus pouvoir pratiquer ensemble.
Heureusement qu’en cette période si particulière et si difficile pour beaucoup, le Village des Pruniers a régulièrement proposé des enseignements et des pratiques en ligne.
Un mail émanant du Village des Pruniers, de Sœur Tu Nghiem, en accord avec les Sœurs Tam Muoi et Giac Hoa – initialement prévues sur la Retraite du 1er mai 2020 – nous propose une solution: effectuer tout de même la retrait, … en ligne ! Confiné.e.s dans nos maisons, et nous reliant tout de même les uns les autres à travers le web ! 
Petits soucis et grandes peurs ont fait leurs apparitions … Comment maîtriser ces nouveaux moyens de communication ? Et comment lancer et organiser cette retraite ? Deux collectifs sont nés, un collectif technique pour les outils YouTube et Zoom et un collectif communication pour l’organisation, les inscriptions et le programme de la retraite.
Un Mini-Site nous a permis de regrouper nos idées, de poser sur le “papier” le programme et surtout de préparer l’accueil de nos retraitants pour leur indiquer par un simple clic, les rendez-vous de pratique, les enseignements et le lieu de nos partages dans les familles désignées par des fleurs : Lilas, Cistes, Tournesols, Iris, Aubépines, Capucines.
Notre Sangha depuis des années s’attache à offrir des Pratiques de Pleine Conscience et des moments de rencontres qui privilégient la simplicité et le recours minimal à la technicité. Le Covid-19 nous a contraint à faire un bond énorme dans l’utilisation du numérique pour répondre au besoin de se relier.

Pendant la période de préparation, c’est en intégrant les pratiques du Village que nous avons pu agir en harmonie tout au long de la mise en place de la mini retraite.  Les Sœurs ont toujours été présentes, à chaque étape de notre projet, participant aux réunions, nous adressant des messages d’encouragement, arrosant gentiment les fleurs en chacun.e d’entre nous ; le message de sœur Giac Hoa a été providentiel :

« Restez joyeux pendant l’organisation de la retraite et si un problème technique survient, respirez, c’est la cloche de la pleine conscience qui résonne pour nous ! »


Le collectif de l’organisation a tout de même recommandé à tous les participants de préserver autant que possible une atmosphère de pleine conscience à la maison – y compris entre les sessions collectives – afin de vivre cet événement comme une véritable retraite et nourrir ainsi
notre calme et notre joie intérieure.

L’enseignement de sœur Tu Nghiem « Gratitude à la Terre » du 8 mai nous a encouragés à vivre le confinement dans un esprit d’acceptation, d’accueil afin de transformer les émotions difficiles et pouvoir arroser les graines de la gratitude : c’est une clé pour augmenter notre immunité. Elle a évoqué l’enseignement du Bouddha à son fils Rahula sur la manière de
développer notre esprit en incarnant les qualités de la Terre : solidité, générosité, guérison, équanimité… Thây nous rappelle que notre conscience du tréfonds (alaya) contient toutes les graines, et a le pouvoir de les transformer, comme la Terre Mère ; nous sommes les jardiniers qui prennent soin de leur jardin. Comme l’a dit sœur Tu Nghiem :


« Nous sommes ensemble, dans la retraite en ligne : dans les partages en familles nos visages sur l’écran sont l’un à côté de l’autre, mais nous vivons à distance. Nous sommes réunis car nous aspirons à un éveil collectif, cette retraite est un moment légendaire ! »


Pour nos amis retraitants, il s’agissait aussi d’une expérience singulière et un défi à relever : être confiné chez soi et, à la fois, être avec les autres dans les pratiques collectives. Praticité et simplicité ont guidé notre approche : les enseignements et les méditations ont été pré enregistrés et pour préserver la saveur du « live » et garder la dimension collective, ces
pratiques ont été proposées en « première » sur Youtube. Les Questions /Réponses, elles, ont été diffusées en direct en streaming sur YouTube. 
Les chaleureux messages reçus sur le chat ont arrosé notre joie d’être ensemble malgré le confinement : nous étions « ensemble » dans les pratiques tout en suivant le programme proposé. Tout comme au Village il y avait les relaxations proposées par les sœurs et un membre de notre Sangha, véritables espaces de détente et de ressourcement pour effacer la fatigue des écrans, nous étions ensuite frais et disponibles pour reprendre les partages et les pratiques de l’après-midi.
Les partages du Dharma avec les membres de la famille venus de différentes parties de France, bien que virtuelles, nous ont profondément touchés. Nous avons été nourris par la richesse et la profondeur des échanges spontanés et sincères qui ont suivis les enseignements.
Nous avons pu développer notre écoute profonde, entendre la souffrance, les peurs et aussi les joies de tout un chacun. Quelle agréable surprise que de découvrir encore la puissance de ces pratiques ; comme au Village nous avons tous ressenti les bienfaits après ces trois jours de mini-retraite confinée.
L’enseignement/partage de Sr Tam Muoi « Pratiquer en Confinement» nous a profondément émus, il a touché notre cœur par sa sincérité et la petite cabane au fond du jardin de ses parents a fait rêver notre âme d’enfant. Elle nous a clairement expliqué comment prendre soin de soi et de nos émotions, prendre soin de nos proches et de la nature tout en cultivant notre fraîcheur, notre joie profonde, ce don précieux que nous pouvons offrir aux autres.
Bref, cette mini (et GRANDE) retraite nous a nourris au plus profond de notre être. Toute notre gratitude à nos sœurs qui, dans leur générosité et compassion, nous ont offert, au cœur du confinement, l’immense don du Dharma!


Le collectif de l’Inter-Sangha des Cistes
Avignon, Lodève, Montpellier, Sète, Lunel
Mini-site de la retraite :https://sites.google.com/view/retraite-sanghadescistes/accueil
Chaîne youtube https://www.youtube.com/channel/UC03oO7Q6uqS28LwBGwPGQFA
Blog de la sangha : https://sanghadescistes.blogspot.com/


Continuez à lire

Participer à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Sharings
Inline Feedbacks
View all comments
Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer