View this website in

Comment faire pour / Cultiver la présence, la stabilité et la clarté

Nous espérons que vous apprécierez ce synopsis de l’enseignement offert par Frère Pháp Dung lors d’une retraite en ligne en Octobre 2020.

Frère Pháp Dung

Thay a consacré sa vie à adresser les maux de la société. Ses enseignements sur la présence, la stabilité et la clarté sont encore poignants aujourd’hui.

Le premier enseignement fondamental et central de Thay et du Village des Pruniers est « Je suis chez moi, je suis arrivé ». Il s’adresse aux maux de la société. Il aborde le fait que nous ne sommes pas heureux avec ce que nous vivons dans le moment présent. Le Bouddhisme peut jouer ici un rôle merveilleux car il nous apprend à nous recentrer, à aimer, et à prendre soin de nous. C’est ce que j’ai appris en tant que moine. J’ai appris comment prendre soin de moi, ma chambre, mon lit, mes assiettes et mon bol, du compost et du recyclage. Tout cela est un acte d’amour. C’est ce que j’ai appris de Thay.

Je me souviens d’un jeune frère partageant avec moi qu’il était arrivé, chez lui, mais que ce n’était pas assez. Il sentait qu’on ne pouvait pas qu’être chez soi, que nous avons besoin d’engagement. Nous avons besoin d’accompagner le changement systémique. La pression de la société nous conduit à courir après les choses. Parfois nous oublions notre pratique essentielle : prendre soin de nous.

Calligraphie par Thich Nhat Hanh

Je voudrais introduire un nouveau verbe pour l’engagement. Au lieu du ‘e’, mettre un ‘i’, pour ‘ingagement’ (fusion de in pour intérieur en anglais et de engagement). En tant que Sangha internationale, nous avons définitivement besoin d’être impliqué et informé, et nous avons besoin de nous engager pour des changements sociaux et politiques. Mais nous ne devons jamais oublier de s’engager intérieurement et revenir à nous pour se demander, que pouvons-nous offrir pour que ça change ?

L’Ingagement est crucial, et notre présence lui est fondamentale. L’une des meilleures choses que l’on puisse offrir est notre vraie présence, et ceci est la pleine conscience. C’est ce que Thay nous a appris. La pleine conscience est très populaire actuellement, et un moyen de la partager, c’est notre présence.

Sommes-nous présents pour nous-même et notre famille ? Sommes-nous présents pendant nos repas ? Sommes-nous présents avec notre vaisselle ? Quels sont, dans nos vies, les privilèges que nous prenons pour acquis ?

Le robinet qui s’ouvre et l’eau qui s’écoule sont des privilèges. Pour cela vous n’avez pas à être de telle ou telle origine. C’est un privilège environnemental et écologique fondamental. Si nous avons un endroit sûr, une couverture et un lit pour dormir, sommes-nous présents pour ces choses ?

Notre présence est un cadeau que nous pouvons offrir. Cela va devenir important dans les temps à venir.

Le second enseignement est la concentration. Un autre mot pour stabilité. Parfois nous écoutons les infos au volant de notre voiture, cela nous déstabilise et soudainement nous conduisons différemment. La pratique est très stable, et c’est aussi un cadeau que nous pouvons offrir aux autres. En tant que communauté nous pouvons nous engager pour un changement social. Nous devons également devenir plus stables. Notre stabilité est ce que nous pouvons offrir quand le changement arrive.

Le troisième enseignement est la vision profonde, une autre manière d’être attentionné. La vision profonde nous permet de voir, plus clairement, comment les choses nous affectent à chaque instant. Cela est possible quand nous sommes stable et présent.

Voilà ce que le Bouddhisme peut nous offrir, une liberté qui est non culturelle, non politique, et non sociale.

Frère Pháp Dung a invité les frères à chanter une chanson. Il a traduit les paroles : S’il vous plaît, développez vos propres nuages et soleil. Générez-les pour vous-même et ne faites pas que les emprunter du paradis et de la terre, de telle façon que lorsque le soleil et la lune ne se trouvent plus sur votre pallier, la lumière de la lune puisse encore briller. S’il vous plaît faites émerger votre propre lune, votre propre soleil.

Cela veut dire que nous devons nous émanciper avec le Dharma et par la pratique. Quand vous vous asseyez et respirez, vous nourrissez votre lune, votre soleil. Vous êtes alors présent avec la lune et tout ce qui est beau en vous.

Bien sûr vous rencontrez des souffrances,  des épreuves, et  du stress. Vous avez en vous la résonance du drame humain, mais vous êtes également un miracle. Vous êtes un miracle qui a pris des millions d’années à se former, et vous avez la lune et le soleil en vous. Parfois nous oublions que la pratique consiste simplement à être disponible « au vivant ». Pouvez-vous être présent pour la fleur devant vous ou dans votre jardin ?

Voilà donc les trois éléments : présence, stabilité et clarté, à nous de les cultiver. 

Cet extrait a été partagé dans le cadre d’une invitation et d’une demande d’aide de l’équipe de collecte de fonds du Village des Pruniers.



Continuez à lire

Participer à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Sharings
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer