View this website in

— le transcript

Quand vous pratiquez la marche seul, essayez la marche lente.

Vous inspirez et vous faites un pas.

Ramenez toute votre attention au contact entre le pied et le sol. Vous pouvez vous dire quelque chose comme: “Je suis arrivé”.

“Je suis arrivé” signifie “je suis arrivé dans l’ici et maintenant”. “Je suis arrivé dans le Royaume”.

Mais il ne s’agit pas d’une déclaration, c’est une Pratique, une Réalité car une inspiration et un pas suffisent pour que nous arrivions ici et maintenant. Cela veut dire que nous arrêtons la course. Arrêter la course est un gros travail car nous avons l’habitude de courir.

Nous courons même durant notre sommeil. Nous ne sommes pas capables de nous établir dans l’ici et maintenant et vivre en profondeur chaque moment de notre vie quotidienne.

La course s’est transformée en habitude. Courir, toujours courir.

C’est pour cela que faire un pas en pouvant dire “je suis arrivé” est une véritable Révolution.

Cela signifie “je ne veux plus courir, je veux m’arrêter. J’ai couru toute ma vie et même dans mes vies antérieures. Dans la vie de ma mère, de mon père, la vie de ma grand-mère ou celle de mon grand-père, j’ai toujours couru. Et maintenant que j’ai rencontré l’Enseignement, je ne veux plus courir. Je veux m’arrêter pour me rendre disponible aux merveilles du Royaume car je sais que ce Royaume est disponible. Malheureusement, je ne parviens pas à le toucher puisque je cours sans cesse. Et il en a toujours été ainsi, j’ai toujours couru.

Ce pas que je fais, c’est donc véritablement une Révolution. Vous voulez vraiment arrêter la course.

“Je suis arrivé”. ‘Je suis arrivé’ n’est pas une affirmation mais une prise de conscience, une réalisation concrète.

Et vous savez si vous êtes véritablement arrivé ou non. Au fond de vous-même, vous connaissez la réponse. Il est possible que vous arriviez à 10% ou à 20% ; ce n’est pas vraiment arriver. Vous devez arriver à 100%. Et pour arriver à 100% dans l’Ici et Maintenant, vous devez engager 100% de votre corps et 100% de votre esprit afin de faire le pas. C’est l’Entraînement.

Et si vous n’êtes pas arrivé, ne faites pas le pas suivant. Restez là, jusqu’à vraiment arriver.

Et c’est l’avantage quand on pratique seul, car personne ne vous attend. Vous pouvez prendre autant de temps que nécessaire pour arriver. Juste un pas avec l’inspiration et arriver. Ne faites pas d’autre pas si vous n’êtes pas encore arrivé.

Vous savez que si vous voulez arrêter le ventilateur, vous devez appuyer sur le bouton ; et le ventilateur continue à tourner 400 fois jusqu’à s’arrêter pleinement.

C’est pareil avec notre marche lente. Nous nous sommes donné l’instruction d’arrêter. Et malgré cela, nous continuons à courir. Nous devons donc engager notre corps et notre esprit à 100% dans l’arrivée et l’arrêt car nous faisons face à une énergie d’habitude particulièrement forte. L’énergie de la course.

Et durant le premier jour ou la première semaine de Pratique vous allez probablement rencontrer cette énergie de la course ; elle va toujours essayer de vous emmener un peu partout, loin de l’Ici et Maintenant.

Donc, quand nous faisons un pas ainsi, nous devrions ramener la pleine conscience et la concentration. Elles sont suffisamment puissantes pour nous permettre d’arriver, de vraiment nous arrêter.

Je ne veux plus courir. Je veux réellement m’arrêter. Je veux être dans l’Ici et Maintenant.

Je veux être en contact avec les merveilles de la Vie, je veux toucher le Royaume de Dieu. Et quand vous sentez que vous êtes arrivé, vous pouvez sourire à votre succès et faire un autre pas.

C’est la marche lente. Essayez.

Chaque jour, vous pouvez pratiquer seul, de cette pierre à l’arbre. Et d’ici à là, chaque pas vous aide à arriver, chaque pas vous aide à parvenir au Royaume de Dieu.

C’est votre Pratique qui peut transformer ce territoire en Royaume de Souffrance ou en Royaume de Dieu. Cela dépend de vous, de votre énergie de pleine conscience et de concentration.

— Description
Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer