View this website in

Mise à jour: En raison du Coronavirus, le Village des Pruniers est fermé.

Sa vie

Le Maître Zen Thich Nhat Hanh est un leader spirituel mondial, un poète et un militant pour la paix, reconnu pour ses puissants enseignements et ses bestsellers sur la pleine conscience et la paix. Martin Luther King a dit de lui qu’il est un “apôtre de la paix et de la non-violence” lors de sa nomination pour le prix Nobel de la paix. Exilé de son Vietnam natal pendant près de quarante ans, Thich Nhat Hanh a été l’un des pionniers du bouddhisme et de la pleine conscience en Occident, et a établi une communauté bouddhiste engagée pour le 21ème siècle.

Les premières années

Comment le nom de Thich Nhat Hanh se prononce-t-il ?

La prononciation française est : Tik – Nyat – anne. Cependant, comme le vietnamien est une langue tonale, ce n’est qu’une approximation de la façon dont on le prononce en vietnamien. Pour ses élèves, il est affectueusement connu sous le nom de Thay (prononcé “Taï”), qui est le vietnamien pour “professeur”.

Né dans le centre du Vietnam en 1926, Thich Nhat Hanh entre au temple Tu Hieu, dans la ville de Huê, comme novice à l’âge de seize ans. Jeune bhikshu (moine) au début des années 1950, il était activement engagé dans le mouvement pour renouveler le bouddhisme vietnamien. Il fut l’un des premiers bhikshus à étudier un sujet profane à l’université de Saigon, et l’un des six premiers moines à faire du vélo.

L’activisme social pendant la guerre du Vietnam

Quand la guerre est arrivée au Vietnam, les moines et les moniales ont été confrontés à la question de savoir s’il fallait rester fidèle à la vie contemplative et demeurer dans les monastères pour méditer, ou aider ceux qui souffraient autour d’eux sous les bombardements et les troubles de la guerre. Thich Nhat Hanh a été l’un de ceux qui ont choisi de faire les deux, et pour cela il a fondé le mouvement du Bouddhisme Engagé, en inventant le terme dans son livre « Vietnam : un lotus dans une mer de feu ». Depuis, sa vie a été consacrée au travail de transformation intérieure au profit des individus et de la société.

Sous le feu des combats, en mission pour apporter de la nourriture à des familles affamées après des inondations records.

En 1961, Thich Nhat Hanh s’est rendu aux États-Unis pour enseigner la religion comparée à l’Université de Princeton et l’année suivante, il a commencé à enseigner et à faire des recherches sur le bouddhisme à l’Université de Columbia.

Au Vietnam, au début des années 1960, Thich Nhat Hanh avait fondé l’École de la jeunesse et du service social, une organisation d’aide basée sur les principes bouddhistes de non-violence et d’action humanitaire forte de 10 000 bénévoles.

Chercheur, enseignant et militant engagé dans les années 1960, Thich Nhat Hanh a également fondé l’Université bouddhiste Van Hanh à Saigon, la maison d’édition La Boi et une revue militante influente pour la paix. En 1966, il établit l’Ordre de l’Inter-Être, un nouvel ordre basé sur les préceptes traditionnels du bodhisattva bouddhiste.

Le 1er mai 1966 au Temple Tu Hieu, Thich Nhat Hanh reçoit la’transmission de la lampe’ de Maître Chan That.

La méditation, ce n’est pas échapper à la société, mais revenir à nous-mêmes et voir ce qui se passe. Une fois qu’on voit, il faut agir. Avec la pleine conscience, nous savons ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire pour aider.

Thich Nhat Hanh

Exilé du Vietnam

Quelques mois plus tard, il se rend de nouveau aux Etats-Unis et en Europe pour plaider en faveur de la paix et appeler à la fin des hostilités au Vietnam. C’est au cours de ce voyage en 1966 qu’il a rencontré pour la première fois le Dr Martin Luther King qui l’a proposé pour le prix Nobel de la paix en 1967. A la suite de cette mission, le Nord et le Sud Vietnam lui ont refusé le droit de retourner au Vietnam, et il a commencé un long exil de 39 ans.

Martin Luther King Jr. with Thich Nhat Hanh
“C’est un apôtre de la paix et de la nonviolence.” Martin Luther King Jr.

Thich Nhat Hanh a continué à voyager beaucoup, répandant un message de paix et de fraternité, faisant pression sur les dirigeants occidentaux pour mettre fin à la guerre du Vietnam, et dirigeant la délégation bouddhiste aux Pourparlers de paix de Paris en 1969.

Fondateur du Village des Pruniers en France

Il a également continué à enseigner, à donner des conférences et à écrire sur l’art de la pleine conscience et de la ” paix vivante “, et au début des années 1970, il a été chargé de cours et chercheur en bouddhisme à l’Université de la Sorbonne à Paris. En 1975, il crée la communauté des Patates Douces près de Paris, et en 1982, il s’installe dans un site beaucoup plus grand dans le sud- ouest de la France, bientôt connu sous le nom de “Village des Pruniers”.

Le Village des Pruniers à ses débuts

Sous la direction spirituelle de Thich Nhat Hanh, le Village des Pruniers est passé d’une petite ferme rurale à ce qui est aujourd’hui le monastère bouddhiste le plus grand et le plus actif de l’Occident, avec plus de 200 moines et moniales résidents et jusqu’à 8 000 visiteurs par an venant du monde entier pour apprendre “l’art de vivre en pleine conscience”.

Le Village des Pruniers accueille des gens de tous âges, de tous milieux et de toutes confessions lors de retraites où ils peuvent apprendre des pratiques telles que la méditation marchée, la méditation assise, la méditation du repas, la relaxation totale, la méditation du travail et l’arrêt, le sourire et la respiration consciente. Ce sont toutes d’anciennes pratiques bouddhistes, dont l’essence a été simplifiée et développée par Thich Nhat Hanh pour être facilement et puissamment appliquée aux défis et aux difficultés de notre époque.

Au cours des vingt dernières années, plus de 100 000 retraitants se sont engagés à suivre dans leur vie quotidienne le code modernisé d’éthique universelle mondiale de Thich Nhat Hanh, connu sous le nom de ” Les cinq entraînements à la pleine conscience “.

Un enseignements pour les enfants dans la salle de méditation de l’Eau Tranquille au Hameau du Haut du Village des Pruniers.

Plus récemment, Thich Nhat Hanh a fondé Wake Up, un mouvement mondial de milliers de jeunes qui se forment dans le monde entier à cette façon de vivre et il a lancé un programme international sur le site Wake Up Schools qui forme les enseignants qui souhaitent enseigner la pleine conscience dans les écoles en Europe, en Amérique et en Asie.

Pratiquant l’art de la calligraphie, 2013

Thich Nhat Hanh est aussi un artiste, et ses œuvres uniques et populaires de calligraphie – phrases courtes et mots capturant l’essence de ses enseignements de pleine conscience – sont exposées depuis 2010 à Hong Kong, Taiwan, Canada, Allemagne, France et New York.
Au cours de la dernière décennie, Thich Nhat Hanh a ouvert des monastères en Californie, à New York, au Vietnam, à Paris, à Hong Kong, en Thaïlande, au Mississippi et en Australie, et le premier “Institut de Bouddhisme appliqué” européen en Allemagne.

Les centres de pratique de la pleine conscience dans la tradition du Village des Pruniers offrent des retraites spéciales pour les hommes et femmes d’affaires, les enseignants, les familles, les professionnels de la santé, les psychothérapeutes, les politiciens, les jeunes ainsi que les vétérans et les Israéliens et Palestiniens. On estime que plus de 45 000 personnes participent chaque année à des activités dirigées par des moines et des moniales de la tradition du Village des Pruniers aux Etats-Unis et en Europe.

Au siège de la Banque mondiale, Septembre 2013

Ces dernières années, il a dirigé des événements pour des membres du Congrès américain et pour des parlementaires au Royaume-Uni, en Irlande, en Inde et en Thaïlande. Il s’est adressé à l’UNESCO à Paris, appelant à des mesures spécifiques pour inverser le cycle de la violence, de la guerre et du réchauffement climatique, et s’est adressé au Parlement mondial des religions à Melbourne. Lors de sa visite aux États-Unis en 2013, il a dirigé des événements très médiatisés sur la pleine conscience à Google, à la Banque mondiale et à la Harvard School of Medicine.

Le 11 novembre 2014, un mois après son 88e anniversaire, Thich Nhat Hanh a subi un grave accident vasculaire cérébral après plusieurs mois de déclin rapide. Bien qu’il ne puisse toujours pas parler et qu’il soit encore paralysé du côté droit, il continue à offrir le Dharma et à inspirer ceux qui le voit par son calme et sa présence pacifique, sereine et vaillante.

Thich Nhat Hanh réside actuellement au Từ Hiếu Temple au Vietnam où il a été ordonné par son maître à l’âge de seize ans. Il a exprimé le souhait d’y demeurer pour le restant de ses jours. Il sort régulièrement dans son fauteuil roulant pour visiter les autels du temple et diriger méditation marchée de la sangha autour des étangs et des stupas ancestraux. Le retour de Thay à Từ Hiếu a été une cloche de pleine conscience rappelant à tous combien il est précieux d’appartenir à une lignée spirituelle aux racines profondes. Que nous ayons assisté à une retraite, que nous ayons simplement lu un des livres de Thay, regardé un de ses discours ou que nous ayons été touchés par ses enseignements, nous sommes tous liés à ce courant ancestral de sagesse et de compassion.

Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer