View this website in

Thich Nhat Hanh : dernières actualités

Les dernières nouvelles (hommages, articles, …) éditées à propos du maître Zen Thich Nhat Hanh.

Vous pouvez nous envoyer vos liens et vos suggestions à : presse@plumvillage.org


Dispersion des cendres de Thây

La vidéo est accompagnée d’un arrangement instrumental du chant “Unborn and Indestructible” (Non né et Indestructible), musique composée par Frère Phap Linh, et interprétée par Sœur Trai Nghiem et Frère Phap Linh. Dans cette vidéo, le son de la grande cloche se fait clairement entendre.

Lors de cette simple et émouvante cérémonie du samedi 12 mars 2022, la communauté monastique et les pratiquants laïcs du Village des Pruniers dans le sud-ouest de la France, se sont réunis pour une cérémonie finale honorant les 49 jours suivant le décès de Thay : ses cendres ramenés en France quelques jours auparavant ont été transportées de sa Hutte de “l’assise tranquille” à la salle de méditation. Les cieux étaient cléments et ont offert les seules heures ensoleillées de toute la semaine.

Après la procession et la cérémonie, la communauté a pratiqué la méditation marchée vers l’un des endroits préférés de Thay, la colline du Bouddha surplombant le village médiéval de Puyguilhem. Là, il y a dix ans, Thay a placé 16 bouddhas (qu’il a trouvés lors d’une tournée d’enseignements en Indonésie), qui représentent les 16 exercices de la pleine conscience de la respiration et une base de son enseignement selon laquelle le prochain Bouddha sera une Sangha.

Les jours où la communauté se rassemblait au Hameau de Haut afin d’écouter son enseignement, Thay aimait toujours conduire la Sangha lors de la marche méditative à cet endroit pour s’asseoir en silence et profiter de la paix et de la beauté du paysage et des forêts. C’est ici où l’on voit dans cette vidéo, un moment particulièrement touchant, les cendres de Thay être retournées à la Terre.

Aller et venir en liberté

Liens directs vers les photos des cérémonies :

Cérémonie du 100ème jour depuis le décès de Thây

Le dimanche 1er mai a marqué le 100ème jour depuis le décès de Thay. La sangha s’est réunie pour pratiquer la méditation assise, le chant des sutras, l’évocation du nom du Bodhisattva de la Grande Compassion, la marche méditative, le partage d’un repas en pleine conscience et le partage de souvenirs et de notre gratitude envers Thay.

Cérémonie de dispersion des cendres de Thầy

Le 13 mars 2022, la Sangha a offert son énergie collective de paix et de compassion lors de la cérémonie de dispersion des cendres de Thầy. Pendant trois jours complets, nous avons pratiqué la méditation assise, la méditation marchée, la relaxation profonde, les repas en pleine conscience, le partage du Dharma, et écouté les enseignements merveilleusement perspicaces de nos enseignants aînés du Dharma.

Cérémonie pour recevoir les cendres de Thầy

Le 5 mars 2022, la Sangha a accueilli dans sa demeure les restes incinérés de notre maître. Une procession silencieuse de méditation marchée a guidé les cendres de Thầy jusqu’au temple du nuage du Dharma au Hameau du Haut. Quatre urnes pour chaque hameau du Village des Pruniers dans le sud de la France.


Voir plus de Photos

Avertissement : les images ou la vidéo qui ont été postées peuvent montrer des membres de la communauté physiquement proches et ne portant pas de masques dans les limites du Village des Pruniers. Cela s’explique par le fait que toute la communauté a été fermée au public et vit en confinement depuis mars 2020. Le risque de transmission du virus Covid-19 est donc très faible. Pour plus d’informations, merci de nous contacter.

Photos des cérémonies commémoratives à Huê, Vietnam

Liens directs vers les photos :


Cérémonie des cendres

Les cendres de Thây ont été officiellement portées à notre Temple racine Từ Hiếu, le dimanche 30 janvier 2022.

Les funérailles de Thây, le samedi 29 janvier 2022, ont été les plus grandes que Huế (Vietnam) ait vu depuis des décennies. Des milliers de personnes sont venues se joindre à la procession, dans une profonde expression d’amour et de respect pour un chef spirituel chéri, un moine humble et un être humain extraordinaire.

la cérémonie finale de funérailles et la crémation de notre maître

Cérémonie funéraire finale, cortège et crémation

Au temple de Tu Hieu, à Huế et au parc commémoratif de Vinh Hang à l’extérieur de Huế, le samedi 29 janvier 2022.


Septième jour de cérémonie

Au Temple Tu Hieu, Huê, le vendredi 28 janvier 2022


Cinquième jour de cérémonie 

Au Temple Tu Hieu, Huê, le mercredi 26 janvier 2022.


Quatrième jour de cérémonie

Au Temple Tu Hieu, Huê, le mardi 25 janvier 2022.


Troisième jour de cérémonie

Au temple de Tu Hieu, Huê, le lundi 24 janvier 2022.


Deuxième jour de cérémonie 

Au temple de Tu Hieu, Huê, le dimanche 23 janvier 2022. Dépôt du corps dans le cercueil.

Hommage à Thich Nhat Hanh par l’ambassade des États-Unis au Vietnam (Hué, 28 janvier 2022)

Traduit de l’anglais.

Cet hommage a été rendu par Thomas Lyons, diplomate et premier secrétaire de l’ambassade des États-Unis à Hanoï, au temple Tu Hieu, le 28 janvier 2022.

“Bonsoir, merci de m’avoir invité ici et de m’avoir accordé l’honneur et le privilège de participer au service commémoratif du Vénérable Thich Nhat Hanh. Au nom de la Mission des États-Unis au Vietnam, du peuple américain, je voudrais présenter mes sincères condoléances aux communautés du Village des Pruniers et au temple Tu Hieu, à tous les disciples et à tous ceux qui suivent le Maître Thich Nhat Hanh à l’occasion de l’événement de son passage. C’est une occasion vraiment triste, mais je suis honoré d’avoir l’occasion de venir présenter mes respects au nom de mon gouvernement et de mes concitoyens.”

En savoir plus

Sagesses Bouddhistes Le Mag, sur Twitter et Facebook

Un élan mondial d’amour et de gratitude pour le maître zen Thich Nhat Hanh

COMMUNIQUE DE PRESSE

Des dirigeants mondiaux, des citoyens de tous les continents et le gouvernement vietnamien rendent hommage au maître zen avant sa crémation ce week-end.

THÉNAC, France, le 27 janvier 2022 – Largement connu comme le père de la pleine conscience et aimé par des millions d’étudiants et d’adeptes dans le monde entier, Thich Nhat Hanh a reçu un élan mondial d’amour et de reconnaissance pour ses enseignements et ses pratiques de pleine conscience, depuis son décès le 22 janvier 2022, au temple Tu Hieu de Hue, au Vietnam. Alors que sa communauté se prépare à ses funérailles et à sa crémation ce week-end, des milliers de personnes continuent de poster des témoignages émouvants de profonde gratitude pour l’effet guérissant qu’il a eu sur leur vie, en écrivant des mots tels que :

En savoir plus

Broches commémoratives à la mémoire de Thich Nhat Hanh

Les broches commémoratives sont souvent portées dans les pays asiatiques lorsqu’un membre de notre famille est décédé. Elles permet tent également aux autres de reconnaître que nous avons perdu un être cher. Nous vous proposons ici un modèle de broche à imprimer de puis chez vous en l’hommage de notre Maître.

En savoir plus

Article paru dans ‘Sagesses bouddhistes, Le Mag’

Thich Nhât Hanh, L’engagement d’une vie pour la Paix

Sagesses Bouddhistes Le Mag vous propose ici un portrait adapté de la biographie rédigée par la communauté du Village des Pruniers.

Lire l’article

Actualités sur ‘France 3 nouvelle aquitaine’

Article paru dans ‘L’OBS’

Vietnam: le célèbre moine Thich Nhat Hanh pleuré par des milliers de personnes

Hue (Vietnam) (AFP) – Des milliers de personnes se sont pressées dimanche dans le berceau du bouddhisme vietnamien pour rendre hommage à Thich Nhat Hanh, figure importante de cette religion dans le monde et considéré en Occident comme le père de la “pleine conscience”.

Lire la suite

Article paru dans le ‘Magazine La Croix’

Magazine La Croix

Lettre de Condoléances, du Comité central de la Sangha royale bouddhiste du Bhoutan

Traduction

Le Comité central de la Sangha royale bouddhiste du Bhoutan et la communauté bouddhiste mondiale rendent hommage au décès du Vénérable Thich Nhat Hanh.
Sa contribution au Buddhadharma à travers ses écrits profonds et ses conférences restera toujours dans les mémoires. 
Il est l’auteur de plus de quatre-vingt-cinq livres sur le bouddhisme et a passé sa vie à s’efforcer de créer la paix, l’amour, l’éveil et la réconciliation.
Elder Zen Master a inspiré de nombreuses personnes à suivre et à pratiquer dans l’esprit du Bouddha. 
Dans le même temps, Zen Master a également été l’un des premiers à établir l’Université bouddhiste Van Hanh à Saigon.
Nous voudrions adresser nos prières et nos profondes condoléances aux disciples de la secte du Dharma, aux bouddhistes ainsi qu’au gouvernement et au peuple vietnamiens.

Lettre de Condoléances, de Lama Kemtcho pour le monastère de Kundreul Ling

Actualité sur ‘TV5 Monde’

Vietnam : décès du moine bouddhiste Thich Nhat Hanh

Entouré d’encens, le corps de Thich Nhat Hanh est exposé dans une pagode de Hue, sa ville natale. Moine bouddhiste le plus influent après le Dalaï Lama, il est considéré comme le père de la pleine conscience. Durée : 2 min 00

Hommage – par Jack Kornfield

Traduction

Thich Nhat Hanh, enseignant et ami bien-aimé, moine et visionnaire, est mort aujourd’hui à 95 ans. Il était et reste l’un des plus grands enseignants de notre époque. Bien qu’il ait enduré la souffrance et l’exil, il n’a cessé de donner sa sagesse et son cœur à ce monde. En tant que maître zen, l’un de ses dons particuliers était d’offrir les réalisations les plus profondes et l’essence profonde du Dharma de manière délicieusement simple et immédiate, des enseignements clairs et sublimes qui éveillaient tous ceux qui écoutaient ou lisaient ses livres. Ses paroles d’encouragement comprenaient souvent cette histoire…… “Lorsque les bateaux de réfugiés vietnamiens bondés rencontraient des tempêtes ou des pirates, si tout le monde paniquait, tout était perdu. Mais si une seule personne sur le bateau restait calme et concentrée, cela suffisait. Cela montre un moyen pour tout le monde de survivre. ” De manière magnifique, Thich Nhat Hanh est devenu cette personne stable et sage, montrant le chemin pour nous tous, traversant les mers de ce monde. Aujourd’hui encore, il nous rappelle qu’il n’est pas mort, qu’il n’a pas disparu…….. “Je suis la vie sans frontières. Je ne suis jamais né et ne suis jamais mort.” Tout ce qu’il a touché est encore vivant en nous, infiniment tendre et sage. Puissions-nous porter à jamais son esprit et ses bénédictions. Puissions-nous devenir cet être stable, aimant et sage sur les mers toujours changeantes de ce monde. Bénédictions et amour, Jack

Lettre du centre Drukpa Vendée et de Lama Jigmé Thrinlé Gyatso

Lama Jigmé Thrinlé Gyatso et Le centre Drukpa Vendée

Le centre Drukpa Vendée se joint aux prières d’hommage et cérémonies mémorielles pour le très vénérable et grand bodhisattva Thich Nhat Hanh. Nous lui dédions, ainsi qu’à la bonne continuité de ses activités éveillées, nos méditations, en nous reliant à son vaste esprit d’éveil.

Article paru dans ‘L’Express’

Vietnam: le célèbre moine Thich Nhat Hanh pleuré par des milliers de personnes

Hue (Vietnam) – Des milliers de personnes se sont pressées dimanche dans le berceau du bouddhisme vietnamien pour rendre hommage à Thich Nhat Hanh, figure importante de cette religion dans le monde et considéré en Occident comme le père de la “pleine conscience”.

Lire plus

Lettre de Condoléances, par le 17ème Karmapa Trinley Thaye Dorje

Traduction

New Deli, le 22 janvier 2022

Chers amis du Dharma,
L’un des maîtres bouddhistes les plus vénérés de notre époque, Thích Nhất Hạnh, a quitté son corps.
Je voudrais exprimer mes condoléances à tous ses étudiants, au Vietnam et dans le monde entier, mais en même temps, je voudrais aussi nous encourager tous à nous réjouir de son activité sans limite et de son héritage intemporel.
Son départ de cette vie ne signifie pas qu’il est parti. Comme il l’a dit lui-même : “Ce n’est qu’à cause de notre malentendu que nous pensons que la personne que nous aimons n’existe plus après son “décès”. C’est parce que nous sommes attachés à l’une des formes, à l’une des nombreuses manifestations de cette personne… La personne que nous aimons est toujours là. Elle est autour de nous, en nous et nous sourit.”
Notre lignée Karma Kagyu avait un lien spirituel très spécial avec Maître Thích Nhất Hạnh, car c’est grâce à sa gentillesse que nos nonnes de Dhagpo Kundrol Ling ont pu recevoir l’ordination monastique complète des vœux de Bhikshuni (Gelongma en tibétain) au Village des Pruniers en 1994.
La pratique du Vinaya étant le fondement de tout mérite et de toute sagesse, il n’y a pas de plus grand cadeau que celui fait à la lignée du Bouddha Dharma.
Quant au monde, j’ai le sentiment que sa principale contribution au monde était – et est – la pratique authentique d’une spiritualité sans frontières ni limites.
Cette spiritualité sans frontières n’était pas une simple voix, et ne signifiait pas non plus mélanger diverses religions et traditions spirituelles de manière à perdre le caractère unique de chacune.
Au contraire, sans causer d’affliction aux autres, il essayait de révéler et de refléter la nature de chaque croyance que les autres avaient, afin qu’ils se sentent respectés, compris et acceptés dans leur unicité et leurs différences. Et c’est ce respect et cette acceptation, ce “laisser être”, qui ont permis aux autres de comprendre qu’en fin de compte, nous sommes tous les mêmes.
De cette façon, les afflictions se calment et s’apaisent, ce qui permet à chacun de voir la “vérité”, ou quel que soit le nom qu’on lui donne.
Une telle activité est reconnue par les bouddhistes comme le Dharma du Bouddha.
Il n’y a rien que les bodhisattvas ne s’engagent à apprendre afin d’apaiser les afflictions des autres, comme les cinq Sciences et tous les outils sociaux, même la politique.
C’est ce qu’a fait Maître Thích Nhất Hạnh. Le reste dépend de nous.

Thaye Dorje
Sa Sainteté le 17ème Gyalwa Karmapa

Gratitude au Président de la Corée, Moon Jae-in, pour ses aimables paroles

“Lorsque Thich Nhat Hanh a visité la Corée, j’ai été profondément touché par sa méditation marchée…ses pas, ses mots + ses enseignements seront toujours vivants dans la pratique de chacun. Qu’il repose en paix.”
Président Moon Jae-In

Cérémonies commémoratives pour notre maître bien-aimé, Thich Nhat Hanh

Le 22 janvier 2022, Thây, le maître zen Thich Nhat Hanh, est décédé paisiblement au temple Từ Hiếu à Huế, au Vietnam, à l’âge de 95 ans.

Au cours des sept prochains jours, la communauté du Village des Pruniers ajoutera à cet album des images des cérémonies commémoratives de Thây et d’autres photographies de moments de convivialité et d’expressions de gratitude de la communauté.

Voir les photos du :


8ème jour de commémoration @ Village des pruniers, France (Sameddi 29 janvier 2022)


7ème jour de commémoration @ Village des pruniers, France (Vendredi 28 janvier 2022)


6ème jour de commémoration @ Village des pruniers, France (Jeudi 27 janvier 2022)


5ème jour de commémoration @ Village des pruniers, France (mercredi 26 janvier 2022)


4ème jour de commémorationOrdination des novices @ Village des pruniers, France (Mardi 25 janvier 2022)


3ème jour de commémoration @ Village des pruniers, France (LUN. 24 janv. 2022)


2ème jour de commémoration @ Village des pruniers, France (Dim. 23 janv. 2022)


1er jour de commémoration @ village des pruniers, France (Samedi 22 janv. 2022)

Voir plus de Photos

Avertissement : les images ou la vidéo qui ont été postées peuvent montrer des membres de la communauté physiquement proches et ne portant pas de masques dans les limites du Village des Pruniers. Cela s’explique par le fait que toute la communauté a été fermée au public et vit en confinement depuis mars 2020. Le risque de transmission du virus Covid-19 est donc très faible. Pour plus d’informations, merci de nous contacter.

Article paru dans ‘Psychologies’

Thich Nhat Hanh : décès d’un grand maître du bouddhisme

C’était un pacifiste éclairé et une figure du bouddhisme qu’il avait fait connaître dans le monde occidental : Thich Nhat Hanh s’est éteint au Vietnam ce samedi 22 janvier, à l’âge de 95 ans. Né Nguyen Xuan Bao en 1926, il avait fondé, en 1950, l’Institut des hautes études du bouddhisme An Quang…

Lire la suite

Message de sa sainteté le Dalai Lama

Traduction

Message de condoléances

Je suis attristé d’apprendre que mon ami et frère spirituel, le vénérable Thich Nhat Hanh est décédé. Toutes mes condoléances à ces disciples au Vietnam et partout dans le monde.

Dans son opposition paisible contre la guerre du Vietnam, dans son soutien au Dr. Martin Luther King et surtout son dévouenment à partager non seulement combien la pleine conscience et la compassion contribuent à la paix intérieure, mais aussi comment les individus en cultivant la paix de l’esprit contribuent à une authentique paix mondiale, le Vénérable a vecu une vie qui a eu du sens.

Je n’ai aucun doute que la meilleure manière de lui rendre hommage et de continuer à promouvoir la paix dans le monde.

Article paru dans ‘Sud-Ouest’

Bouddhisme : fondateur du village des Pruniers, le maître zen Thich Nhat Hanh est mort

Sud-Ouest
Par Daniel Bozec
Publié le 22/01/2022 à 11h25
Mis à jour le 22/01/2022 à 11h37

“Le moine bouddhiste et militant pacifiste avait fondé au début des années 80 cette communauté discrète et nichée dans plusieurs hameaux à la limite du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et de la Gironde.”

Lire la suite

En direct du Village des Pruniers

Nous vous invitons à vous joindre à la communauté des moines et moniales pour cette première cérémonie en direct du Village de Pruniers en ce jour du 22 Janvier à 9h30 ( heure Paris)



Hommage – par Tara Brach

Traduction :

Avec une profonde révérence de gratitude pour tout ce que Thích Nhất Hạnh a apporté au monde, en envoyant beaucoup d’amour à la communauté du Village des Pruniers…. 🙏🏽🙏🏽

Ce corps n’est pas moi, je ne suis pas limité par ce corps, je suis la vie sans frontières, je ne suis jamais né et je ne suis jamais mort. Là-bas, le vaste océan et le ciel aux nombreuses galaxies se manifestent tous à partir de la base de la conscience. Depuis un temps sans commencement, j’ai toujours été libre. La naissance et la mort ne sont qu’une porte par laquelle nous entrons et sortons. La naissance et la mort ne sont qu’un jeu de cache-cache. Alors, souris-moi, prends ma main et fais un signe d’adieu. Demain, nous nous retrouverons ou même avant. Nous nous retrouverons toujours à la vraie source. Nous nous retrouverons toujours sur les innombrables chemins de la vie.
– Thích Nhất Hạnh, il n’y a ni mort ni peur.

Article paru dans ‘Journal d’Afrique’

Thich Nhat Hanh, maître zen et réformateur politique, décède à 95 ans

Par Journal d’Afrique – janvier 21 2022

“Moine d’influence mondiale et allié de Martin Luther King, il a défendu ce qu’il a appelé le « bouddhisme engagé », appliquant ses principes en faisant pression pour la paix.”

Lire l’article

Autres articles associés :
– Thích Nhất Hạnh, Zen maître qui prêchait la compassion et la non-violence, décède
– Thích Nhất Hạnh, moine bouddhiste, militant , et auteur, décède à 95 ans
– Le moine bouddhiste et militant pour la paix Thích Nhất Hạnh est décédé à 95 ans
– Le moine bouddhiste Thich Nhat Hanh, professeur de pleine conscience et de non-violence, décède à 95 ans

Leader bouddhiste et “Père de la Pleine Conscience”, Thich Nhat Hanh est décédé.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Annonce du Village des Pruniers, France, le Vendredi 21 janvier 2022

HUẾ, VIETNAM — Le Maître Zen Thich Nhat Hanh, l’un des leaders spirituels les plus influents au monde et pionnier du mouvement moderne de pleine conscience, est décédé à 00h00 (heure locale du Vietnam) le 22 Janvier 2022 à l’âge de 95 ans.
Il est décédé paisiblement à la pagode Từ Hiếu à Huế, au Vietnam, le même monastère où il a été ordonné moine il y a 80 ans.

En savoir plus

Thich Nhat Hanh, 11.10.1926 – 22.01.2022

Le 22 janvier 2022, Thây, Maître Zen Thich Nhat Hanh, est décédé paisiblement au TempleTừ Hiếu à Huê, Vietnam, à l’âge de 95 ans.

Chère communauté bien-aimée,

Avec une profonde inspiration, nous annonçons le décès de notre maître bien-aimé, Thich Nhat Hanh, à 1h30 Remarque : suite à des informations plus détaillées deHuế, quelques heures après la publication de ce message, nous avons mis à jour l’heure du décès de Thay, de minuit (lorsque Thay a commencé à faire sa transition), au moment où Thay a été officiellement déclaré décédé (01:30hrs).(heure locale VN) le 22 janvier 2022 au temple Từ Hiếu à Huế, au Vietnam, à l’âge de 95 ans. le 22 janvier 2022 au temple Từ Hiếu à Huế, au Vietnam, à l’âge de 95 ans.

Thay a été l’enseignant le plus extraordinaire, dont la paix, la tendre compassion et la brillante sagesse ont touché la vie de millions de personnes. Que nous l’ayons rencontré lors de retraites, lors de conférences publiques, ou à travers ses livres et ses enseignements en ligne – ou simplement à travers l’histoire de sa vie incroyable – nous pouvons voir que Thay a été un véritable bodhisattva, une immense force de paix et de guérison dans le monde.Thay a été un révolutionnaire, un rénovateur du bouddhisme, sans jamais diluer et en creusant toujours profondément dans les racines du bouddhisme pour faire ressortir son rayonnement authentique.

Thay a ouvert une belle voie du Bouddhisme Engagé et Appliqué pour nous tous : la voie des Cinq Entraînements de Pleine Conscience et des Quatorze Entraînements de Pleine Conscience de l’Ordre de l’Inter-être. Comme dirait Thay : “Parce que nous avons vu le chemin, nous n’avons plus rien à craindre.” Nous connaissons notre direction dans la vie, nous savons quoi faire et quoi ne pas faire pour soulager la souffrance en nous-mêmes, chez les autres et dans le monde et nous connaissons l’art de s’arrêter, de regarder profondément et de générer la joie et un bonheur véritables.

C’est maintenant le moment de revenir à notre respiration et à notre marche conscientes, pour générer l’énergie de paix, de compassion et de gratitude à offrir à notre Maître bien-aimé. C’est un moment pour se réfugier auprès de nos amis spirituels, de nos sanghas et de nos communautés locales.

Nous vous invitons à rejoindre notre communauté mondiale en ligne, alors que nous commémorons la vie et l’héritage de Thay au cours d’une semaine de pratique et de cérémonies diffusées EN DIRECT du Vietnam et du Village des Pruniers, en France, à partir du samedi 22 janvier.

Prenons chacun la résolution de faire de notre mieux au cours des prochains jours pour générer l’énergie de pleine conscience, de paix et de compassion, à envoyer à notre maître bien-aimé.

Au cours des prochaines heures sur le site Web du Village des Pruniers, nous publierons des chants, des textes et des ressources de pratique de pleine conscience inspirants pour vous aider à vous réunir avec votre sangha local pour générer une énergie collective de pleine conscience et de compassion, et créer votre propre cérémonie ou session en hommage à notre Maître. Comme Thay l’a toujours enseigné, rien n’est plus important que la fraternité et la sororité, et nous connaissons tous le pouvoir de l’énergie collective.

Pour nous rejoindre dans cette période de pratique collective au cours des prochains jours, veuillez vous inscrire à notre liste de diffusion francophone pour plus de détails : https://plumvillage.org/fr/subscribe/

Avec amour et confiance.

Les Moines et Nonnes du Village des Pruniers, France


2021

Un message du Village des Pruniers à l’occasion du 95e anniversaire de Thầy.

Chère Communauté bien-aimée,

Toute la Communauté du Village des Pruniers de France vous transmet ses chaleureuses salutations, alors que nous venons de clôturer la très puissante Cérémonie de Transmission des Grands Préceptes ‘Go To The Other Shore’ (Atteindre l’autre rive), avec plus de 120 ordonnés monastiques. Durant ces cérémonies, qui n’ont lieu que tous les deux ans, les moines et moniales novices reçoivent la Pratimoksha révisée et la pleine ordination, devenant ainsi respectivement Bhikshus et Bhikshunis.

Le filet d’Indra

L’ordination de cette année a revêtu un caractère très particulier car les deux jours de Cérémonie de Transmission des Grands Préceptes (2 et 3 octobre) se sont déroulés simultanément, en ligne, dans six monastères du Village des Pruniers, répartis sur trois continents (États-Unis, Europe et Asie). La transmission principale a été diffusée en direct depuis le Monastère de Deer Park, en Californie du Sud, où se sont rassemblés des Vénérables du bouddhisme vietnamien provenant de toute l’Amérique du Nord, afin d’offrir leur soutien. Chaque centre disposait d’écrans et d’un système de sonorisation permettant de recevoir la transmission des préceptes depuis le Monastère de Deer Park, soutenus par les aînés dans leur propre centre, amplifiant ainsi l’énergie collective.

Pouvoir se réunir en pleine conscience et en concentration fut un véritable moment légendaire pour le “corps de continuation” monastique mondial de Thầy, chaque centre se reflétant l’un dans l’autre, tel un filet d’Indra. Notre émotion fut particulièrement intense lorsque, dans la salle de méditation de l’Eau tranquille du Hameau du Haut, 200 monastiques chantèrent la nouvelle version du Soutra du cœur offerte par Thầy, en parfaite synchronie avec le mahasangha et le tambour de la salle de méditation de l’Océan de Paix à Deer Park. Se réunir de cette façon a procuré à Thầy et à toute notre Sangha une très grande force spirituelle.

S’établir en Paix

À l’approche du 95ème anniversaire de Thầy ce 11 octobre prochain, nous aimerions partager avec vous, chère Communauté internationale, des nouvelles de Thầy et de notre Sangha du Temple Từ Hiếu à Huế (Vietnam). Sœur Chân Không, Frère Pháp Niệm, Frère Pháp Ứng, Sœur Định Nghiêm et Sœur Linh Nghiêm demeurent encore à Huế afin de prendre soin de Thầy, entourés d’une équipe de jeunes attendants. Nous leur sommes profondément reconnaissants pour l’amour et le dévouement qu’ils offrent à notre Maître.

Ces douze derniers mois, la santé de Thầy s’est affaiblie. Les pluies d’automne ont toujours été un défi pour les poumons et la santé de Thầy, et continuent de l’être. Ce printemps, Thầy n’a pas pu sortir visiter le Temple autant que l’année dernière. Néanmoins, la Sangha s’est réjouie que, une fois la rénovation du Temple Từ Hiếu terminée, Thầy se soit senti suffisamment bien pour faire un tour du Monastère et visiter les travaux achevés. Depuis quelques mois, Thầy se repose la majeure partie de la journée, les yeux fermés, mais il est souvent très alerte, présent et en paix. Lorsqu’il fait beau, ses attendants aident Thầy à sortir sur la véranda de son habitation (appelée la ‘Cabane de l’écoute profonde’) afin de savourer le soleil. En raison de la pandémie, l’année écoulée a surtout été l’occasion pour les jeunes moines de Huế de passer du temps avec Thầy dans une atmosphère très calme mais joyeuse, de nombreux nouveaux jeunes disciples se relayant pour soutenir l’équipe des attendants. De temps en temps, les jeunes moines et moniales s’installent dans le jardin près de la cabane de Thầy pour s’asseoir autour du feu et profiter ensemble des chants, de la musique et des rires.

Nous sommes là pour vous

Avec les grands défis de la pandémie de Covid-19 au Vietnam, le Temple Racine Từ Hiếu et notre nonnerie Diệu Trạm ont été fermés aux visiteurs.

Heureusement, Huế a été épargnée par la grande épidémie qu’a connue Ho Chi Minh Ville. Et durant les périodes de confinement strict, particulièrement intense dans le Sud-Vietnam, Sœur Chan Khong et de nombreux autres moines et nonnes ont proposé des sessions de chant et de pratique en ligne depuis Huế, afin de soutenir les membres de notre Sangha. De nombreuses personnes au Vietnam ont été privées de nourriture ou de travail. Grâce à l’aide des membres de notre sangha internationale par le biais de nos programmes d’action sociale “Amour et compréhension”, nos frères et sœurs monastiques font de leur mieux pour aider à fournir de l’oxygène, de la nourriture, des médicaments et des dons aux banques alimentaires situées au bord des routes et qui aident les plus démunis.

Nous sommes profondément conscients que la pandémie a été source de grandes souffrances pour d’innombrables personnes dans le monde entier. Nous continuons à faire de notre mieux pour pratiquer avec diligence, stabilité et compassion, et pouvoir être un refuge pour vous tous, aujourd’hui et à l’avenir.

Notre souhait le plus profond est de réouvrir le Village des Pruniers en France dès que possible, et nous prenons activement des mesures pour que cela soit bientôt une réalité ici aussi, en commençant par la réouverture cet automne de ‘journées de pleine conscience’ ouvertes à nos voisins. Nous sommes très heureux que l’EIAB en Allemagne, le Monastère de Deer Park en Californie et le Monastère de Blue Cliff à New York soient parvenus à trouver les moyens de commencer à ouvrir pour des retraites résidentielles.

Ici, au Village des Pruniers, nous espérons pouvoir en faire autant dès que les conditions le permettront. En attendant, nous continuons à explorer différentes manières d’offrir notre présence, nos enseignements et nos pratiques en ligne.

De nouvelles façons de pratiquer ensemble

Cette année, la Retraite des Pluies du Village des Pruniers a pour thème ‘les Joyaux de la Tradition du Village des Pruniers‘. Plus de 1 500 participants des quatre coins du globe sont inscrits pour pratiquer en ligne avec nous et suivre les temps forts ; suivant les Enseignements du Dharma, et prenant part aux méditations, aux Partages du Dharma et aux repas en pleine conscience. Nous continuons à offrir des centaines de places gratuites sponsorisées pour nos retraites en ligne afin que nos amis du monde entier puissent bénéficier des enseignements. C’est un puissant voyage collectif que de trouver les moyens de se soutenir mutuellement et intégrer plus profondément la pratique de la pleine conscience dans la vie quotidienne.

Cet automne, nous avons été ravis de lancer notre premier podcast (en anglais) du Village des Pruniers, ‘The Way Out is In‘.

De nouveaux épisodes (actuellement en anglais) sont mis à disposition chaque vendredi, offrant l’atmosphère détendue d’échanges profonds sur les enseignements et les pratiques de Thầy. Nous espérons que vous pourrez vous y connecter et apprécier être en notre compagnie. Dans le même temps, l’application du Village des Pruniers continue à prospérer et à bénéficier d’un constant développement, (avec désormais de plus en plus de matériel en français également). À ce jour, un demi-million de personnes ont téléchargé l’application, et 70 000 l’utilisent régulièrement. Chaque minute, environ 350 personnes utilisent activement l’application pour suivre des méditations, écouter des chansons et des chants, des relaxations ou des enseignements. La vision de Thầy d’un ‘Monastère en ligne’ accessible à tous devient progressivement une réalité.

Ce mois-ci, une petite délégation de monastiques représentant Thầy fera le déplacement depuis le Village des Pruniers jusqu’en Écosse pour participer à la conférence TED Countdown, en amont de la COP26 et des négociations sur le climat. Ils partageront les enseignements de Thầy sur l’éthique et l’éveil, avec des dirigeants, des scientifiques, des militants et des hommes d’affaires. Ils enseigneront également les pratiques de la marche en pleine conscience, de la respiration consciente et des repas en pleine conscience ainsi que l’art de l’écoute profonde. Thầy a toujours nourri l’espoir que des retraites de pleine conscience puissent s’organiser avant les sommets politiques, et c’est merveilleux d’avoir la chance de contribuer à sa vision.

Le don de l’écoute

Pour l’anniversaire de Thầy cette année, et pour célébrer la sortie ce mois-ci de Zen and the Art of Saving the Planet, un nouveau livre des enseignements de Thầy sur l’éveil collectif (dont la traduction française n’est pas encore disponible), nous invitons toute notre communauté à offrir à Thầy le cadeau de notre pratique : en particulier, la pratique collective de l’écoute profonde de nous-mêmes, de nos proches et de la Terre. Notre propre pratique de la pleine conscience est le cadeau le plus puissant que nous puissions offrir pour perpétuer les enseignements et l’héritage de Thầy dans le monde.

Nous savons que la Terre Mère a grand besoin de notre amour, de nos soins et de notre protection ; avec la paix et la perspicacité de l’écoute profonde, chacun d’entre nous pourra apporter sa contribution.

Merci d’être là, et de poursuivre ce chemin avec nous. Nous sommes profondément reconnaissants pour le soutien et la générosité constants dont vous faites preuve à l’égard de notre communauté monastique, alors
que nous perpétuons l’héritage de Thầy pour l’avenir.


Avec amour, gratitude et confiance,
Les moines et nonnes du Village des Pruniers

Thầy en train dese promener un matin dans le jardin du temple Từ Hiếu, au début de cette année (2021)

2020

Thầy respire, tu respires

Rassemblement en tant que famille spirituelle

La sangha du Village des Pruniers s’est réunie le 11 octobre 2020 pour célébrer la journée de continuation de Thây dans un esprit de paix et de rassemblement en grande famille spirituelle.

Certains ont évoqué de beaux souvenirs partagés avec Thây et comment les pratiques de pleine conscience contribuent à transformer la vie des personnes partout dans le monde.

L’amour et la présence de Thây se sont aussi reflétés à travers une lettre que Thây avait adressée à ses disciples en 2007 et qui, aujourd’hui encore, nous touche et nous inspire sur notre chemin de Pratique.


Et tu auras peut-être encore le besoin de jouer au fils prodigue.
C’est pourquoi je promets que je serai là pour toi
A chaque fois que tu seras en danger.

Extrait du poème de Thây : Un maître à la recherche de son disciple

Décoration le jour de célébration de Thay

” À mes chers enfants
Ici et là,
Sùng Phúc Temple, Hà Nội, 27 avril 2007 “

” Hier, alors qu’il était assis dans le hamac près de la cabane, Thầy pouvait clairement voir que, peu importe l’endroit où vous vous trouvez, vous êtes toujours la continuation de Thầy, d’une manière ou d’une autre, ou de multiples façons différentes en même temps. Où que vous soyez assis, Thầy s’assoit aussi ; quand vous respirez, Thầy respire aussi. Quand vous marchez, Thầy marche aussi ; quand vous souriez, Thầy sourit. Dans ce voyage, les accompagnateurs de Thầy sont ceux qui pratiquent et travaillent sans réserve. Il en va de même pour Thầy. Malgré les moments de fatigue, de manque de sommeil et de repos, chacun s’est toujours senti protégé, embrassé et soutenu par l’énergie de la Sangha. Les grandes cérémonies de guérison ont touché les cieux et la terre, grâce au soutien et aux prières de toutes les personnes concernées. Ces derniers jours, Hanoï a retrouvé sa fraîcheur grâce à la pluie de compassion qui a suivi la cérémonie de guérison à Soc Son.

Thây sait que, où que vous soyez, vous suivez cette tournée au Vietnam et envoyez chaque jour votre énergie de soutien à Thầy. Ce voyage s’est avéré être une sorte de remède complémentaire injecté dans le corps de notre pays. Ce nutriment pénétrant lentement chaque recoin du corps, sa capacité à nourrir et transformer le pays est clairement perceptible.

Dans une semaine, à New York, le Monastère de Blue Cliff ouvrira ses portes. Thầy pense que ce Centre de Pratique nous apportera beaucoup de bonheur, ainsi qu’à de nombreux pratiquants des États du nord-est. Le Centre de Pratique sera très beau et confortable ; c’est une bonne nouvelle pour chacun d’entre nous.

Nous sommes tels une couvée de poussins qui viennent d’éclore et qui se frayent un chemin dans la vie, là où il y a suffisamment d’air et de lumière. Nous gazouillons, nous appelons notre famille, sachant qu’aucun d’entre nous ne voudra jamais retourner à la coquille d’œuf. Nous sommes de nombreux jeunes poussins innocents, mais nous allons grandir très vite. Partout nous appelons notre couvée, et nous savons que nous sommes là les uns pour les autres, que nous sommes présents partout. Chacun d’entre nous représente l’ensemble de notre famille, car nous ne sommes pas une entité séparée mais une Sangha. Thầy sait que quoi que vous fassiez ce matin, vous en partagerez le mérite avec la Sangha. Thầy a une grande confiance en vous tous. Thầy marche avec vos pieds, respire avec vos poumons, et Thầy sait aussi que vous marchez et respirez pour Thầy.

Le moment présent est un miracle ! Il serait bien dommage que vous le manquiez.

Avec amour et foi en vous tous.

Nhất Hạnh “


Gâteau d’anniversaire confectionné par nos soins en l’honneur de Thây
Lors de notre journée monastique célébrant la continuation de Thây, nos frères et sœurs aînés ont partagé leurs vécus aux côtés de Thây.
Peinture réalisée par un ami laïc célébrant la continuation de Thây
Nous avons filmé le chant ‘En Gratitude’ afin de l’offrir à Thây au Vietnam

Thich Nhat Hanh : Chez Soi au Vietnam

Traduction d’un article écrit par Soeur Annabel Laity en anglais et publié dans Lion’s Roar

Cinq ans après son accident vasculaire cérébral, Thich Nhat Hanh mène une vie tranquille et contemplative dans le temple où il a vécu en tant que jeune novice. Sœur Annabel Laity partage l’expérience émouvante de visiter son maître dans ce temple.

La présence de Thich Nhat Hanh apporte un certain sentiment de paix au temple Tu Hieu, dans le centre du Vietnam. Les jardins sont entretenus avec plus de soin. Les gens se sourient davantage, et les bâtiments du temple ont subi quelques rénovations essentielles, qui préservent le style architectural du XIXe siècle.

On ne sait jamais quand Thich Nhat Hanh, dans son fauteuil roulant, accompagné de quelques frères et soeurs, sortira de ses quartiers pour une promenade tranquille dans le jardin. La disposition du jardin n’a pas beaucoup changé depuis qu’il y était novice à seize ans, et lorsque vous le suivrez dans le parc lors d’une promenade méditative, il vous indiquera les endroits dont il se souvient de sa période de novice.

Mon maître Thich Nhat Hanh, affectueusement connu sous le nom de Thay, se porte mieux que ce que ses médecins attendaient. On peut dire qu’il a eu un rétablissement miraculeux. Personne ne s’attendait à ce que son corps réabsorbe le sang de son hémorragie cérébrale de 2014. Chaque jour, il est confronté aux défis et à la douleur physique d’une victime d’accident vasculaire cérébral, mais sa force d’endurance est grande.

Dans notre tradition, celle du Village des Pruniers, nous avons neuf centres de pratique monastique. En novembre 2014, quand j’ai entendu parler pour la première fois de l’AVC de Thay, j’étais dans notre monastère en Thaïlande. Une réunion d’urgence a été convoquée pour les enseignants du Dharma du Village des Pruniers du monde entier. Comment pouvons-nous organiser au mieux notre pratique pour soutenir la guérison de Thay ? Les médecins en France n’étaient pas très optimistes, et ils nous ont fait croire qu’il y avait peu de chances de guérison pour Thay. Nous devions donc également discuter de la manière dont nous devrions organiser les obsèques dans l’éventualité où Thay entrerait en parinirvana (nirvana après la mort).

J’étais au bord des larmes après cette réunion. Je suis sortie sur le balcon du monastère et j’ai entendu les oiseaux chanter comme s’ils n’avaient aucun souci dans le monde. Je leur ai demandé : “Chers oiseaux, comment pouvez-vous être si joyeux alors que je suis si triste ?” et ils ont semblé me dire que Thay allait continuer à se manifester dans ce corps pendant beaucoup plus longtemps, peut-être pendant dix ans ou même plus. Depuis lors, j’ai nourri l’espoir que Thay parle à nouveau et peut-être même qu’il marche à nouveau.

Fin 2016, Thay a fait savoir à ses disciples qu’il souhaitait quitter la France pour se rendre dans notre grand monastère en Thaïlande. C’est la maison de tant de très jeunes moines et nonnes que nous appelons “la pépinière”. Beaucoup des plus jeunes n’avaient jamais vu Thay en personne. Quand il y est allé, quelle joie pour eux de s’asseoir avec Thay, de lui faire la cuisine et de s’occuper de lui. Des amis laïcs du Vietnam sont également allés en Thaïlande en grand nombre pour voir Thay.

À l’automne 2017, je suis retournée en Thaïlande et j’ai rendu visite à Thay dans sa hutte là-bas. Thay peut utiliser son bras gauche et, avec lui, il peut vous serrer très fort dans ses bras ou vous toucher la tête ou le front en signe de bénédiction. J’étais heureuse de sentir la présence physique de Thay, et nous avons pleuré ensemble. Thay me reconnaissait toujours et connaissait mon esprit, bien qu’il n’y ait pas de communication par les mots. Thay m’a tenu près de lui pendant un certain temps et, lors de mon départ pour l’Allemagne, il a posé sa main sur mon front. Je savais que Thay souffrait de graves maux de tête à cause de sa paralysie, et j’ai été émue par sa compassion et sa générosité en me voyant.

L’année suivante, Thay a fait savoir à ses disciples qu’il souhaitait se rendre dans le temple racine de notre tradition, le temple Tu Hieu à Huê, au Vietnam. Certains médias ont été mal informés et ont affirmé que Thay voulait retourner à son temple racine, l’endroit où il avait passé les plus beaux jours de sa vie de novice, afin d’y finir ses jours très bientôt. Il est vrai que Thay a indiqué qu’il souhaitait rester dans le temple racine jusqu’à la fin de sa vie, mais l’hypothèse selon laquelle il allait bientôt décéder était erronée. Les médecins orientaux qui traitent actuellement Thay disent que la force vitale en lui est encore forte, et nous n’avons aucune raison de penser que son passage au parinirvana est imminent.

Lorsque la décision de Thay de retourner au Vietnam a été annoncée, j’étais au Village des Pruniers en France pour notre retraite annuelle de trois mois. Comme beaucoup avaient encore peur que Thay nous quitte bientôt, une autre réunion des enseignants du dharma a été convoquée pour revoir ce dont nous avions discuté quatre ans plus tôt. Cette fois, je me suis rappelée ce que les oiseaux de Thaïlande m’avaient dit, mais je suis quand même allée de l’avant pour aider à organiser ce que nous ferions quand le parinirvana de Thay arriverait. De nombreux moines et nonnes d’Europe et des États-Unis avaient prévu de rendre visite à Thay au Vietnam, et on m’a conseillé de faire de même. Alors, je suis moi aussi allée au Vietnam.

Thay a sa propre petite maison sur le terrain de Tu Hieu depuis de nombreuses années maintenant et il s’y est installé. À Tu Hieu, il y a des moines qui sont des disciples de Thay et il y a aussi des moines qui ne pratiquent pas dans la tradition du Village des Pruniers. La présence de Thay les aide tous à vivre en harmonie. Thay ne fait aucune discrimination entre eux et ne demande pas : “Qui est mon disciple et qui ne l’est pas ? Thay veut seulement que le Vietnam ait des portes du Dharma efficaces qui peuvent aider ses compatriotes à moins souffrir.

Thay au temple de Tu Hieu – Janvier 2020

De nombreuses personnes viennent du monde entier pour pouvoir apercevoir Thay, mais ce n’est pas toujours possible. Parfois, le temps à Huê est trop humide ou trop froid, et Thay doit se rendre de l’autre côté de la chaîne de montagnes, près de Da Nang, afin de profiter d’un climat plus clément. Il arrive donc que les personnes qui viennent voir Thay soient déçues. Thay est et a toujours été timide, et choisit parfois d’éviter les grandes foules.

En effet, c’est un cadeau de le voir. La lumière dans ses yeux brille encore lorsqu’il regarde ses disciples ou le paysage. On sent vraiment que Thay est là dans le moment présent.

C’est un plaisir pour ses disciples monastiques de pouvoir manger avec Thay. Avant son AVC, Thay aimait toujours s’asseoir à table avec un certain nombre de moines et de nonnes. Il passait la plus grande partie du repas à nous distribuer les plats que ses assistants lui avaient préparés, et il mettait toujours beaucoup plus de nourriture dans les bols des autres que dans les siens. Après son AVC, lorsqu’il put finalement manger seul, Thay reprit la distribution de nourriture à ses disciples assis près de lui. J’ai été émue de voir Thay manger avec l’aide de son accompagnateur au Hameau du Bas du Village des Pruniers en 2016, peu de temps après son AVC. Ce n’était pas facile pour lui de mettre la nourriture dans sa bouche, mais plutôt que de se perdre dans des sentiments de frustration ou de honte, il était complètement là lorsque la nourriture se répandait sur lui, et vous pouviez voir qu’il s’entraînait à faire attention à manger en mâchant avec plaisir.

Thay offre sa présence lors des cérémonies au temple Tu Hieu. Bien que nous ne sachions pas toujours s’il pourra y assister ou non, nous pratiquons toujours comme si Thay était là. En 2016, peu de temps après son AVC, nous avons organisé une cérémonie de transmission de la lampe pour l’ordination de nouveaux enseignants au Village des Pruniers. Thay est entré dans la salle juste au moment où j’allais transmettre la lampe à une jeune soeur, et bien qu’il se soit trouvé de l’autre côté de la salle, je me suis redressée et je me suis assise plus droite, comme s’il me dirigeait.

Lorsque j’ai visité Thay à Huê, je l’ai vu comme la continuation du maître Dhyana Nhat Dinh (1783-1847), le fondateur de la lignée Tu Hieu. Vers la fin de sa vie, ce maître a demandé au roi la permission de se retirer de la vie publique. Nhat Dinh avait inlassablement servi la sangha et avait été le conseiller spirituel de la famille royale. Il s’est alors construit un petit ermitage sur le site où Thay séjourne actuellement afin de prendre soin de sa mère et de jouir de la grande liberté d’un moine réalisé. Thay, lui aussi, s’est retiré de la vie publique, et bien qu’il doive supporter de nombreux désagréments physiques, il a toujours le bonheur de la liberté d’un moine.

Je séjourne actuellement sur le terrain de l’ancien ermitage de Thay, dans le sud-ouest de la France. Cet endroit a bénéficié de la présence de Thay pendant plus de trente ans jusqu’à ce qu’il le quitte en 2016. Mais Thay n’est pas vraiment parti. Ses pas conscients sont entrés dans les sentiers. Son souffle conscient est devenu le vent qui souffle dans les peupliers. Sa paix et sa joie ont grandi dans la bambouseraie qu’il a plantée. Il en va de même pour le temple de Tu Hieu à Huê. La présence de Thay y laissera son énergie de compréhension et de compassion pendant de nombreuses années encore, et nous la ressentirons dans chaque feuille, chaque pierre.

Sœur Annabel (Soeur Chân Đức) est disciple de Thich Nhat Hanh depuis 1986 et, le 10 novembre 1988 en Inde, elle est devenue la première femme d’Europe occidentale à être ordonnée moniale par Thich Nhat Hanh

Thay rentre au Vietnam


Chère communauté bien-aimée

La sangha est très heureuse d’annoncer qu’aujourd’hui, 4 janvier, Thây retourne au Vietnam, au Temple Từ Hiếu à Huế après avoir passé quelques semaines en Thaïlande pour des examens médicaux. Thây va bien, il a retrouvé l’appétit et demeure très alerte d’esprit.

Pendant son séjour au Village des Pruniers de Thaïlande, situé à proximité du parc national de Khao Yai, Thây a pu apprécier l’atmosphère paisible du centre de pratique et a pu assister à la cérémonie d’ordination de 14 novices dans cette communauté. Thây se réjouit par avance de voir les rénovation qui ont été faites dans la salle du sanctuaire au Temple Từ Hiếu, ainsi que d’être présent dans son pays natal pour les célébrations du nouvel an lunaire qui auront lieu à la fin du mois.

Au nom de toute la sangha monastique, nous vous souhaitons une nouvelle année paisible et harmonieuse.


2019

Thay est en Thaïlande

1er Décembre 2019

Chère communauté bien-aimée,

Nous sommes heureux d’annoncer que jeudi 28 novembre, Thay a quitté Huế, au Vietnam, pour se rendre à Bangkok, Thailande, afin de se soumettre à des examens médicaux complets. Le voyage et les consultations médicales se sont déroulés sans incident.

Hier matin, Thay a décidé de poursuivre son voyage en rendant visite à notre communauté du Village des Pruniers en Thaïlande à Pak Chong, à quelques heures en voiture au nord de Bangkok. Aujourd’hui, nous pouvons penser que Thay demeurera au Village des Pruniers de Thaïlande quelque temps avant de repartir pour le temple Từ Hiếu à Huế avant les célébrations du nouvel an lunaire.

Depuis son 93ème anniversaire le mois dernier, avec la pluie et le froid de Huế, la santé de Thay s’est affaiblie et il attrapé une pneumonie. Les examens avec des spécialistes étant difficiles à organiser au Vietnam, la semaine dernière, Thay a choisi de se rendre à Bangkok, où il avait reçu des soins l’an dernier.

Le 28 novembre, Thay est arrivé en Thaïlande accompagné d’un médecin, d’une infirmière et de cinq moines et moniales. Le médecin a trouvé que Thay semble “se porter encore mieux dans les airs!”. Au lieu de rester allongé, Thay s’est tenu assis, il est resté alerte pendant tout le trajet, contemplant le magnifique paysage qui se déroulait en dessous de lui. 50 de ses disciples monastiques et laïques l’attendaient à l’aéroport, d’où il s’est rendu directement à l’hôpital.

Thay a eu des examens complets et des prises de sang – ses premières depuis qu’il est parti à Huế l’an dernier. L’ensemble des résultats est plutôt satisfaisant. Dès qu’il s’est senti reposé, il a exprimé son désir de quitter l’hôpital aussitôt que possible pour se rendre au Village des Pruniers de Thaïlande à Pak Chong, juste à côté du parc national de Khao Yai, où il est arrivé le 30 novembre au matin.

Thay se sent très bien à Khao Yai, réputé pour son air pur, et le temps est sec et ensoleillé. Thay et toute son équipe d’assistants se reposent et mangent bien, entouré de la jeune et joyeuse communauté.

Il faut attendre pour savoir combien de temps Thay va vouloir rester au Village des pruniers de Thaïlande. Il se peut qu’il décide soutenir la prochaine ordination de novices qui aura lieu dans une quinzaine de jours. Nous avons le sentiment que Thay va avoir envie de retourner au Vietnam sans trop attendre car il apprécie son temps là bas et a suivi avec attention les travaux de restauration de la salle des ancêtres.

Nous sommes reconnaissants que Thay soit si clair et si engagé dans ses soins médicaux, car cela nous aide à prendre les décisions qui soutiennent ses besoins au mieux. Nous apprenons de la grâce et de la dignité avec lesquelles il surfe sur les vagues de la fragilité physique. Nous faisons tout notre possible pour prendre soin de la communauté spirituelle qu’il a fondé, continuant à transmettre ses enseignements et à faire vivre son aspiration pour le monde.

Avec amour et confiance,

Les moines et moniales du Village des Pruniers

93ème anniversaire de Thây

11 Octobre, 2019

Chère Communauté Bien-aimée,

Nous sommes très heureux de partager qu’aujourd’hui Thay fête son 93ème anniversaire au temple de Từ Hiếu à Huế, Vietnam, son “temple racine” où il est devenu novice à l’âge de seize ans.

Thay devant l’exposition des livres qu’il a écrit

Ces derniers jours, les disciples monastiques de Thay venant de tout le Vietnam se sont rassemblés au Temple de Từ Hiếu pour célébrer son “jour de continuation”. Des frères sont venus du temple Từ Đức tout proche, et des sœurs sont arrivées du Sud. Pour célébrer cette journée spéciale, les moines et moniales ont créé une exposition des livres de Thay dans la salle de méditation de la pleine lune. Thay est sorti tous les jours en fauteuil roulant pour admirer les préparatifs et savourer l’ambiance joyeuse. Aujourd’hui, des centaines de personnes se sont rassemblées pour lui offrir leurs meilleurs vœux. La communauté monastique peut sentir la force, la paix, la vivacité et la vitalité de la présence de Thay, ainsi que la chaleur et l’harmonie qu’il apporte à Từ Hiếu.

Ce sont les derniers jours ensoleillés avant l’arrivée des pluies. Malgré la chaleur et l’humidité des derniers mois, la santé de Thay s’est bien maintenue, peut-être parce que c’est le climat de sa jeunesse. (Pour certains de ses assistants, la chaleur a été beaucoup plus difficile !) De temps en temps, il a l’occasion d’aller à la plage pendant quelques heures, à seulement trente minutes du temple. La santé de Thay demeure assez stable dans l’ensemble, bien que de temps à autre, il soit confronté à des problèmes d’appétit, de sommeil et d’inconfort physique. Thay continue de recevoir régulièrement des traitements d’acupuncteurs et de physiothérapeutes qui lui sont très bénéfiques.

Plus tôt cette année, en juillet, Thay a fait des progrès remarquables avec son orthophoniste bilingue (vietnamien-anglais), qui avait commencé à l’aider à San Francisco en 2015 et avec qui il a de très bonnes relations. Il semble que les mécanismes de la parole soient toujours là, mais qu’il faudra beaucoup d’entraînement pour que Thay retrouve la capacité de parler. Il a fait des progrès rapides au cours de deux semaines de thérapie, mais à la suite de ses grands efforts, son corps s’est épuisé. Une fois qu’il s’est reposé, Thay a fait savoir qu’il préférait ne pas continuer l’entraînement de la parole pour conserver son énergie et offrir sa présence dans et autour du temple.

L’entrée du temple Tu Hieu à Huê.

Cela fait presque un an que Thay est arrivé à Từ Hiếu peu après son anniversaire en octobre dernier, à temps pour la cérémonie de balayage des Stupas des ancêtres. Il y a eu de nombreux moments forts, dont son premier Tết (Nouvel An lunaire) au Temple Racine depuis les années 1960 en février ; le début des grands travaux de rénovation du sanctuaire principal en mars ; et la visite officielle d’une délégation de 9 sénateurs américains en avril. Les étudiants et disciples de Thay sont venus du monde entier pour lui rendre hommage. Le mois dernier, Thay a reçu des prix littéraires au Vietnam pour ses nouveaux livres pour enfants “The Hen and the Golden Eggs”, et “Each Breath, a Smile”. Sur le plan international, Thay a reçu le Prix luxembourgeois de la paix et, en juillet, le Prix Gandhi-Mandela pour la paix.

Pour célébrer l’anniversaire de Thay, nous avons publié cette semaine un nouveau site Web du Village des Pruniers (pour l’instant en anglais et très bientôt en français), avec des informations inspirantes sur la vie de Thay et des ressources enrichies sur ses enseignements pour les environnementalistes, les pacifistes, les enseignants et les chefs d’entreprise. Nous avons également publié une nouvelle série d’images de la vie de Thay et raconté l’histoire fascinante de sa vie en 12 livres. Ceux qui souhaitent aller plus loin peuvent explorer ses lettres, ses interviews et ses calligraphies, et voir le guide de lecture de ses livres.

Sachant que nous sommes la continuation de Thay, nous nous rassemblons en tant que Sangha pour soutenir les efforts mondiaux visant à inciter au changement et à protéger la Terre. Le réseau “Earth-Holders” de sanghas a lancé un appel pour soutenir les grèves étudiantes pour le climat. Récemment, à Bordeaux, un grand groupe de monastiques et d’amis laïcs ont participé à la grève des jeunes pour la Terre Mère, et cette action joyeuse et compatissante a trouvé un écho dans plusieurs de nos centres dans le monde. En août, nous avons organisé notre grande retraite “Wake Up Earth”, avec plus de 500 jeunes venus du monde entier, dont une délégation venue de Palestine et 10 jeunes membres d’Extinction-Rebellion qui ont été parrainés pour venir participer à la retraite.

Frères et soeurs pendant la marche pour le climat du 20 septembre à Bordeaux.

Comme nous le savons tous, Thay a mis l’accent, au cours de ses dernières années d’enseignement, sur la façon dont notre communauté peut contribuer au changement dans le monde en ramenant la dimension spirituelle et en montrant comment, ensemble, nous pouvons tomber amoureux de la Terre Mère. Pour notre Retraite des Pluies de trois mois cette année, nous avons choisi 3 thèmes : nourrir la Bodhicitta (l’esprit d’amour), prendre soin de la Terre Mère et construire des communautés viables et durables ; tous des aspects cruciaux pour réaliser l’éveil collectif dont nous avons besoin. En tant que communauté, nous nous engageons à continuer d’explorer les meilleurs moyens de soutenir et d’engager les gens, tout en maintenant la tradition du Village des Pruniers pertinente et à jour.

La retraite de 21 jours de l’an prochain, en juin, explorera comment les Quatorze Entraînements de la Pleine Conscience de Thay peuvent être une lumière pour notre époque, offrant une voie radicale, engagée, éthique et spirituelle, tant individuellement que collectivement. Avec ces entrainements comme guide, nous discuterons de la façon dont nos pratiques de développement communautaire peuvent établir des bases solides pour une durabilité humaine et planétaire à long terme à travers les défis qui nous attendent.

Nous prenons refuge dans le courage de Thay, sa tendresse, son esprit de ne jamais abandonner, et dans la sagesse de nos maîtres ancestraux.

Avec Amour et Confiance,

Les frères et soeurs du Village des Pruniers

Si vous souhaitez recevoir des mises à jour comme celle-ci sur Thay et des nouvelles de la communauté poursuivant son héritage directement dans votre boîte de réception, veuillez vous inscrire.

Les prochaines mises à jour seront affichées sur plumvillage.org, langmai.org, villagedespruniers.net, et www.facebook.com/thichnhathanh, ainsi que sur thichnhathanhfoundation.org.

Thây célèbre Têt

C’est une grande joie pour notre sangha d’approcher du Nouvel An lunaire (Tết), avec la présence de Thây au temple racine de Huế, au Vietnam. C’est la première fois qu’il passe le Tết dans son pays depuis
2005 et la première à Huế depuis les années 1960. Thây a profité des préparatifs festifs dans et autour du temple, ainsi que de la lumière et de la sérénité qui règnent aux alentours, tandis que les jeunes frères et sœurs nettoient l’autel et les couloirs, préparent des plats spéciaux pour les offrir à nos ancêtres spirituels, décorent le temple avec des assortiments de fleurs et de branches de pêcher taillées en temps voulu pour que leur floraison accueille le Nouvel An. Un charmant vieux pêcher, montrant déjà ses premières délicates fleurs roses, a été planté devant la fenêtre de Thây pour qu’il en profite tout en sirotant son thé.

Malgré le temps frais et pluvieux, la santé de Thây a été remarquablement stable au cours des dernières semaines et il continue de recevoir un traitement d’acupuncture. Quand il y a une pause dans les fortes pluies, Thây sort pour rendre visite aux étangs et stupas du temple racine, dans son fauteuil roulant, rejoint par ses disciples. Bien que son corps soit fragile, l’esprit de Thây est toujours très lucide. Cet après-midi, le temps était tellement clément  que Thây a pu sortir dans Hue pour profiter de l’atmosphère du Nouvel An et du marché aux fleurs regorgeant de chrysanthèmes éclatants et de pruniers traditionnels en fleurs (avec des fleurs jaunes). Thây a surpris son entourage en demandant à visiter deux temples avec lesquels il entretient des liens et à rendre hommage à leurs ancêtres spirituels.

Au cours des dernières semaines, de nombreux pratiquants laïcs et monastiques du monde entier sont venus au temple racine Từ Hiếu et à Diệu Trạm, la communauté de soeurs adjacente. Il règne une atmosphère légère de sérénité et de paix, au sein de laquelle la communauté aime pratiquer la méditation assise, la méditation marchée, et manger en pleine conscience ensemble, consciente de la présence tranquille de Thây dans sa hutte toute proche.
Thây est toujours ravi, chaque année de proposer des “versets parallèles” pour inspirer la pratique de la communauté et accueillir le Nouvel An. Les pratiquants du monde entier peuvent imprimer les calligraphies et les poster chez eux ou au travail, en guise de rappel de leurs aspirations. Les vers invitent à la réflexion et offrent une petite chose que nous pouvons faire pour ajouter du bien-être et du bonheur à l’année à venir.
Cette année, notre communauté propose la phrase suivante (vous pouvez cliquer sur le lien pour télécharger et imprimer les versets)
Harmonie chez soi / Joie dans le monde
Y a-t-il quelque chose que nous pouvons faire, maintenant, pour apporter un peu plus d’harmonie chez nous ?

versets de pratique pour le nouvel an vietnamien

La calligraphie nous interpelle. Avons-nous la conviction qu’il peut y avoir de la joie dans le monde, au cœur du moment présent? Pouvons-nous regarder en profondeur pour voir comment la joie commence avec l’harmonie intérieure? Dans ses dernières années d’enseignement, Thay nous rappelait toujours de revenir à nous-mêmes, à nos proches et à la Terre. Et à partir de cette base solide de connexion, nous saurons quoi faire et quoi ne pas faire afin d’aider. Si nous souhaitons l’harmonie dans notre société, notre pays et notre monde, nous avons également besoin d’harmonie dans nos cœurs et nos maisons. Cette maison peut être dans notre cœur ou notre corps, ou dans notre maison physique et nos relations proches. Une inspiration ou une expiration apaisante peut suffire. Ou peut-être un mot ou un geste de tendresse envers ceux qui nous entourent.Il y a de la joie à faire de notre mieux, à cultiver l’harmonie et à toucher les merveilles de la vie qui nous sont disponibles, en ce moment même – nos deux yeux, la présence de notre bien-aimé ou même la petite fleur miraculeuse par le chemin. La paix et la joie collectives sont possibles à chaque petit moment d’éveil. Comme dirait Thay, «s’occuper de la souffrance est un art!» Au milieu des défis auxquels l’humanité et notre Terre sont confrontées; si nous voulons éviter de nous épuiser, nous devons aussi nourrir et cultiver notre paix et notre joie.
Dans chacun de nos centres, notre «foyer spirituel» en Europe, aux États-Unis et en Asie, ainsi qu’au temple Tu Hiếu de Huế, il existe un sentiment d’harmonie et de paix en cette nouvelle année lunaire, sachant que Thay est là, au Vietnam, la source de notre famille du Village des Pruniers. C’est comme le cercle calligraphique que notre maître aime dessiner. Il inspire avec la première moitié du cercle et expire avec la seconde moitié – complétant le cercle avec tout son amour et sa sollicitude.
Dans le cadre de la célébration du Têt, notre communauté prépare des “gâteaux de la terre” vietnamiens traditionnels à offrir sur l’autel comme expression de notre amour et de notre engagement. Les frères et les sœurs profitent d’une soirée festive composée de chants, de musique, et de fraternité, tout en cuisant ces “gâteaux de la terre” toute la nuit dans des pots énormes sur des feux à ciel ouvert. Qu’il est approprié pour notre époque et pour la Terre nourricière que ces offrandes soient appelées «gâteaux de la terre» en vietnamien pour représenter notre vœu de vivre simplement et d’aider à réduire l’impact de l’homme sur l’environnement.

Au cours du mois écoulé, les disciples de Thich Nhat Hanh ont animé des retraites de formation à la pleine conscience pour des centaines d’enseignants catholiques en Ouganda, en Afrique. Il s’inscrit dans la continuité du travail interconfessionnel de Thay et de sa profonde aspiration à amener la Pleine Conscience dans les écoles du monde entier. La semaine dernière, une nouvelle exposition passionnante sur l’art de la calligraphie et des livres uniques de Thich Nhat Hanh a été inaugurée à Bangkok. Le film «Voyage en Pleine Conscience» continue de remplir les salles de cinéma des villes de France, permettant aux gens de vivre un moment de méditation et de paix, même pour une courte heure après une journée bien remplie. Plus tard ce printemps, la communauté mondiale dirigera des retraites à travers les États-Unis, ainsi qu’en Italie, en Hollande, en Belgique, en Irlande, au Royaume-Uni, en Allemagne, et en Lituanie. Les monastères du Village des Pruniers en Asie iront enseigner au Japon, en Corée, en Indonésie et à Taiwan.
Nous sommes enthousiastes à l’idée d’organiser des retraites pour les familles, les hommes d’affaires et les jeunes dans nos centres aux États-Unis, en Europe et en Thaïlande cet été. Les inscriptions ouvriront bientôt, et nous espérons que beaucoup d’entre vous auront l’occasion de se joindre à nous pour cultiver la guérison et l’éveil collectifs avec notre communauté grandissante.
Avec amour et confiance,
Les moines et moniales du Village des Pruniers

Les futures mises à jour seront publiées périodiquement sur villagedespruniers.net, plumvillage.org, langmai.org,  et www.facebook.com/thichnhathanh, ainsi que sur thichnhathanhfoundation.org .


2018

Thây est de retour au Vietnam

Annonce officielle

Centre de pratique International du Village des Pruniers
Le Pey, Thénac 24240, France

Les moines et les moniales de la communauté internationale de Bouddhisme engagé du Village des Pruniers se tiennent aux côtés de leur enseignant bien-aimé, le maître zen, leader spirituel mondial, artisan de paix et poète Thich Nhat Hanh, alors qu’il retourne dans son pays natal. Depuis qu’il a célébré son 92e anniversaire le mois dernier, il a exprimé le vif désir de retourner dans son «temple racine», le temple Tu Hieu de Hué au Vietnam, pour y vivre ses derniers jours. Thich Nhat Hanh a transformé un formidable défi physique résultant de l’accident vasculaire cérébral dont il a été victime il y a quatre ans en un enseignement puissant en continuant de vivre chaque instant de manière paisible et joyeuse, en donnant à sa présence un sens profond.

Le temple Tu Hieu est le lieu où Thich Nhat Hanh est devenu moine en 1942, à l’âge de 16 ans. Après près de soixante ans de transmission des enseignements bouddhistes à l’étranger, le retour au pays de Thich Nhat Hanh est une source de paix et de bonheur pour ses disciples, le temple Tu Hieu et toute sa lignée. Il est très précieux pour le large public international de Thich Nhat Hanh de maintenir ce lien profond et durable avec ses racines spirituelles au Vietnam. Thich Nhat Hanh, qui a donné vie au terme «bouddhisme engagé» et qui a consacré son existence au renouveau du bouddhisme afin d’aider les individus et les sociétés à faire face aux défis de notre temps, a toujours vu les racines de ses enseignements dans la vie spirituelle engagée du patriarches bouddhistes distingués au cours des anciennes dynasties Ly et Tran du Vietnam.

Bien que Thich Nhat Hanh ne puisse plus parler depuis son accident vasculaire cérébral, il reste puissamment alerte et présent. Après avoir convoqué ses disciples aînés à une réunion le 24 octobre au Village des Pruniers de Thaïlande, où il réside depuis décembre 2016, Thich Nhat Hanh a clairement exprimé son souhait de retourner au Vietnam par gestes, hochant la tête et secouant la tête en réponse à des questions. Les dispositions nécessaires ont été prises pour son retour et il a atterri à l’aéroport de Da Nang, au Vietnam, dans l’après-midi du 26 octobre. Son arrivée a été célébrée par un comité d’accueil composé de vénérables moines et moniales bouddhistes et de fidèles laïcs.

Après s’être reposé pendant deux jours au bord de l’océan pour se remettre du voyage, Thich Nhat Hanh est arrivé à Tu Hieu dans l’après-midi du 28 octobre, où il a été accueilli par une procession traditionnelle, au son de tambours et de cloches. En entrant, il s’est arrêté un instant pour tendre la main et toucher la pierre fraîche de l’antique porte: un sceau d’arrivée et de retour. Toutes les personnes présentes restèrent silencieuses alors qu’il contemplait l’étang en demi-lune, où il avait passé de nombreux moments mémorables en tant que jeune moine. Il s’est ensuite rendu à la salle de Bouddha pour présenter ses hommages et offrir de l’encens à l’autel ancestral.  

Depuis son arrivée, la santé de Thich Nhat Hanh est restée fragile mais stable. Il a rejoint sa communauté dans la marche méditative à l’aube, visitant chaque coin de ce temple qui a été sa demeure, où il a été formé alors qu’il s’engageait sur son chemin spirituel. Le soir du 26 octobre à Da Nang, Thich Nhat Hanh, en tant qu’Abbé et dirigeant actuel de la lignée Tu Hieu, demanda à ses disciples de rédiger une lettre invitant tous les moines et moniales de la lignée Tu Hieu (disciples et descendants du Maître Zen Thanh Quy, son enseignant), à une  réunion de famille joyeuse et à une célébration du retour au temple Tu Hieu le samedi 3 novembre. Comme Thich Nhat Hanh l’a déclaré à son retour au Vietnam en 2005, après quatre décennies d’exil, «Il n’y a pas de religion, pas de doctrine supérieure à la fraternité».

Même en ce moment, Thich Nhat Hanh reste inébranlable et énergique, profitant de chaque souffle et de chaque action pour construire et renforcer la “communauté compatissante bien-aimée” et pour cultiver la guérison, la réconciliation et la transformation dans sa communauté, la société et le monde.

92ème anniversaire de Thây

Pour l’anniversaire de Thay, plus de 500 personnes se sont retrouvées pour un week end de retraite.

Chers amis

Alors que nous célébrons le 92ème anniversaire de la manifestation de Thây dans ce monde ce 11 octobre, nous aimerions profiter de cette occasion pour partager avec vous quelques nouvelles de notre cher Maître.
Après avoir passé un certain temps à récupérer à San Francisco en 2015, Thây est rentré chez lui au Village des Pruniers, en France en janvier 2016 . Puis, en décembre, il a demandé à se rendre en Thaïlande pour rejoindre ses disciples monastiques dans notre grand monastère situé près du parc national de Khao Yai. Depuis, Thây se nourrit de la joie et de la jeunesse des plus de deux cent moines et moniales de Thai Plum Village. Dans un climat chaud et tropical et entouré de ses étudiants, Thây a pu poursuivre son chemin de guérison tout en offrant sa présence pour soutenir la croissance et la force de sa jeune communauté bien-aimée. En Thaïlande, Il peut recevoir des soins de premier ordre de spécialistes orientaux et occidentaux. Nous sommes profondément reconnaissants aux médecins le soignent avec beaucoup d’amour, de respect et de générosité, ainsi qu’à tous les spécialistes en acupuncture et en médecine orientale qui offrent leurs soins à Thây avec compétence et expertise.
Comme on peut s’y attendre pour une personne d’un âge aussi avancé qui se remet d’un accident vasculaire cérébral majeur, il y a des moments où la santé de Thây est plus solide et d’autres où elle s’affaiblit. Quant il fait beau, il peut manger plusieurs petits repas par jour et se joindre à la sangha pour pratiquer la méditation marchée dans son fauteuil roulant, ou parfois participer à un repas formel dans la salle de méditation, mangeant avec concentration, dignité et présence. Quand il est avec la sangha, Thây fait souvent des gestes, les yeux brillants, pour nous rappeler d’écouter avec plaisir le son des oiseaux, ou avec un petit sourire malicieux, il pointe sa bouche pour nous rappeler de sourire.
Pendant les beaux jours, il a aussi pu offrir sa présence solennelle en étant témoin des cérémonies d’ordination, ou sa présence joyeuse lors de festivals, en regardant ses élèves interpréter des chants, des sketches et des danses.

Les soeurs du monastère de Thaïlande ont offert une danse pour célébrer l’anniversaire de Thây

Même avec ses problèmes de santé, Thây ne veut jamais manquer les grands événements de la sangha. Il a insisté pour assister à la première du documentaire Voyage en pleine conscience le film à Bangkok (où il a montré à la communauté où acheter des pop-corn), et pour voyager avec les moines qui allaient diriger la grande retraite des familles au Wang Ree Resort en Thaïlande…..
Bien que Thây n’ait toujours pas retrouvé la parole depuis son accident vasculaire cérébral, il se réjouit d’accompagner la sangha lorsqu’elle chante des chansons du Village des Pruniers et, quand il est en forme, il continue de s’entraîner avec diligence à former des mots. Lorsque sa santé le lui permet, Thây pratique avec entrain ses exercices de kinésithérapie et son visage s’éclaire d’un sourire de victoire lorsqu’il est capable de se tenir debout sans aide. Les nerfs de sa jambe droite sont maintenant actifs jusqu’au pied. Bien qu’il y ait encore des jours où il est incapable de manger ou de boire et où il se repose profondément dans son lit, dès qu’il a retrouvé son énergie, il mange beaucoup, comme s’il compensait les moments où il n’a pas pu le faire. Dans l’ensemble, nous sommes heureux de dire que, après deux années de régime adapté, le système digestif de Thây s’est renforcé et restauré.
La sangha peut sentir le soutien de Thây à travers sa présence nourrissante. Il garde toujours un œil attentif sur notre pratique et nos efforts, nous exhortant à avancer et à continuer à profiter des merveilles de la vie, à progresser dans notre pratique, à grandir et à servir. Sa présence continue parmi nous est un cadeau formidable, une puissante source d’énergie pour notre communauté.

Thay s’est amusé de recevoir une satuette à son effigie en cadeau

Thay fait savoir à quel moment il aimerait se nourrir de nature et il a demandé à ses assistants de l’emmener quelques jours au bord de l’océan. Il a apprécié de pouvoir se détendre sur le sable chaud. Un jeune moine le tenait dans ses bras afin qu’il puisse se plonger pleinement dans l’eau salée et rafraîchissante. Thây a passé des heures à écouter les vagues et à regarder le vaste océan et son horizon lointain. C’est un excellent enseignement pour nous tous de le voir jouir de la vie si profondément malgré l’adversité.
Comme la Thaïlande n’est pas loin du Vietnam, de vénérables moines et moniales vietnamiennes ont pu venir lui rendre hommage et prendre le temps de boire du thé, de partager un repas, de rappeler de bons souvenirs et de réciter de la poésie. Beaucoup de ces vénérables sont des amis et des disciples de Thây qui l’ont soutenu dans des moments difficiles, en particulier lorsqu’il appelait à la paix pendant la guerre du Vietnam. Il aime beaucoup ces visites. En effet, l’année dernière (en août 2017), Thây a tenu à effectuer sa propre visite au Vietnam. Même s’il était extrêmement complexe et difficile d’organiser un tel voyage, il n’a pas été possible de le faire changer d’avis.
Dès qu’il a appris que les arrangements étaient faits, il s’est montré plein d’énergie et d’enthousiasme. Thây voulait rendre hommage à son sanctuaire ancestral et au temple racine de notre lignée à Huế, Chùa Từ Hiếu, dont il est toujours l’abbé et où ses étudiants, moines et moniales du Village des Pruniers, continuent de vivre et de pratiquer. Il entra dans le temple T Hiếu comme un moine rentrant à la maison. Avec une concentration et une présence profondes, il choisit de visiter chaque autel un par un pour s’incliner solennellement et offrir de l’encens. Après avoir demandé à ses assistants de le guider dans une visite de l’étang en demi-lune et après avoir visité les endroits qu’il avait préféré en tant que jeune novice, il a décidé de partir aussi simplement qu’il était venu.
Chers amis, Thây nous a toujours rappelé de nous entraîner à regarder nos êtres chers avec le regard de l’absence  de signe*.
Ainsi, nous le voyons toujours avec nous dans son corps physique, nous enseignant avec son grand courage, sa dignité, sa force et sa compassion. Et nous le voyons aussi toujours avec nous dans son corps de Dharma vivant – exprimé non seulement dans tous ses livres et discours, mais aussi dans la manière dont son message continue de résonner dans le monde, source d’inspiration pour d’innombrables personnes de tous horizons. Thây est également vivant dans son corps de Sangha, sa communauté – comprenant plus de 700 moines et nonnes, des milliers de membres de l’Ordre de l’Inter-Etre et des dizaines de milliers de pratiquants qui suivent les Les 5 Entraînements à la Pleine Conscience et nourrissent leur pratique dans les sanghas locales dans de nombreuses villes du monde. C’est une grande chance que Thây ait transmis la lampe du Dharma à des centaines d’instructeurs monastiques et laïques, et c’est un grand bonheur pour ceux qui aident ses enseignements à briller un peu partout.
Maintenant, plus que jamais, ces enseignements sont nécessaires et nous sommes reconnaissants à chacun de vous de continuer l’oeuvre d’amour, de sagesse, de paix et de courage de Thây dans votre coin de la planète. Nous espérons que vous pourrez nous rejoindre dans nos monastères ou lors de nos retraites à l’extérieur dans l’année à venir, alors que nous poursuivons ensemble l’héritage de Thây. Et nous espérons que vous pourrez vous nourrir en suivant nos enseignements en ligne, en particulier les enseignements de la retraite des pluies d’automne du Village des Pruniers (en anglais), en explorant plus en profondeur Les Quatorze Entraînements à la Pleine Conscience de l’Ordre de l’Inter-Être. Vous prendrez peut-être l’engagement de marcher en Pleine conscience de la porte de chez vous à votre voiture ( une des pratiques favorites de Thây) ou d’intégrer de nouvelles manières de protéger notre Terre Mère  (par exemple en mangeant végétarien quelques jours par mois). Vous pouvez partager votre pratique dans les commentaires ci-dessous. Ainsi l’anniversaire de Thây pour insuffler de l’énergie à notre pratique collective.
Nous sommes profondément reconnaissants de votre présence, de votre pratique et du soutien indispensable que vous continuez d’offrir à nos monastères en les considérant comme lieux d’apprentissage et de refuge. Vos dons généreux à la Fondation Thich Nhat Hanh (voir la rubrique Donner ) nous permettent de continuer à garder les enseignements et l’héritage de Thây vivants et pertinents pour les générations à venir.
Bonne continuation, cher Thây.
Avec amour et confiance,
Les moines et les nonnes du village des pruniers
* Pour en savoir plus sur cet enseignement, vous pouvez lire le livre L’Art de Vivre, de Thich Nhat Hanh(paru en 2017 aux éditions Tredaniel) basé sur les enseignements de Thay à ce sujet en juin 2014, quelques mois avant son AVC.

Cacher le transcript

What is Mindfulness

Thich Nhat Hanh January 15, 2020

00:00 / 00:00
Montrer Cacher le transcript Fermer